nos vadrouilles

nos vadrouilles

Pour les nouvelles c'est par ici ! (2eme partie)

Une deuxième partie du voyage commence, la remontée vers le nord. 

 

  • Samedi 5 décembre

 

Je suis aujourdui au camping de Riverton, le temps est abominable ! Heureusement que je ne pédale pas ! Ce repos va me faire le plus grand bien et j'en profite pour bouquiner un peu. Après midi sieste et courses, vers 16:00 la pluie cesse et je fais un saut à pieds me chercher à manger, et pour la première fois je m'offre une bouteille de vin ! Suis là deux jours, je devrais arriver à la finir ;-)

Le soir la pluie reprend de plus belle, le vent lui n'a pas cessé. Demain je reste une journée de plus, ce repos forcé à cause du temps je l'apprécie vraiment, je ne sens plus le mollet mais ça on verra plus tard.

Le vin est excellent, c'est un Pinot noir de Nouvelle Zélande, de la région d'Alexandra où je suis passé. Sinon le menu du repas du soir ne varie pas trop, soupe aux pâtes, ça réchauffe, saucisson en ce moment, fromage, yaourt, pomme, banane. Je mange sous la toile de tente, ou bien dans la cuisine du camping. 

 

IMG_20151205_195906.jpg

 Je suis sous la tente, il fait 13° ce soir et je supporte bien la veste.

 

  • Dimanche 6 décembre

 

Le temps est meilleur et ce matin je vais marcher au sommet de la colline qui domine Riverton. Marche en sous bois très très agréable, pas de vent, le sentier est très bien tracé, meilleur que certaines pistes cyclable que j'ai faites, et le sommet offre une vue fantastique sur le Pacifique sud et l'ile Stewart. Belle éclaircie et une lumière intense rendent l'eau bleue verte, c'est beau tout simplement.

 

 IMG_2667.JPG

 

IMG_2674.JPG

 

Il est midi, je suis dans un Internet café et je bois un cappucino. J'ai laissé tomber le café, il n'est pas des meilleurs ici !

La météo pour les deux prochains jour est carrément mauvaise, fortes pluies et vent d'ouest de 40 à 50 km/hh, températures en journée entre 12 et 13°. Je me demande si j'ai pas intérêt à temporiser un peu et à rester un jour ou deux de plus à Riverton. Quelle guigne !

 

  • Lundi 7 décembre

 

J'étais décidé à partir ce matin. Mais au réveil je suis accueilli par une pluie battante et un vent violent. Et en plus dehors 11°. Bon, et bien ce sera pour demain. Je ne me sens pas l'âme d'un Don Quichotte pour affronter tous ces éléments en même temps.

Et d'un coup c'est la grêle qui s'est mise à tomber, ça a blanchi autour de la tente. Ma petite tente toute légère résiste bien, elle est quand même secouée par le vent et je dois bien choisir l'emplacement quand je la monte, ainsi que l'orientation pour donner le minimum de prise au vent.

 

 

 

 

IMG_2684.JPG

La grêle tombée ce matin.

 

 Cet après midi balade en bord de mer à pied, suis parti pendant une accalmie mais ça n'a pas duré. Très beau littoral, plage de sable mais balayée par le vent du sud (ou d'Ouest je sais plus ça change tout le temps), ce qui ne change pas c'est sa vitesse (50km/h environ), et il est glacial.

Demain est annoncé encore plus froid. Je me prépare à un quatrième jour de repos forcé. Mercredi beau et chaud !

 

 IMG_2697.JPG

 

 

  •  Mardi 8 décembre

 

Pas de changement ce matin. Faudra bien pourtant que je décolle un jour. J'ai du temps devant moi et ça c'est très agréable mais bon, je vais pas passer Noël à Riverton.

Hier soir soirée très sympa autour d'un feu de cheminée (quand je vous dis que ça caille) avec Daphnée une française de Paris et Sonia, allemande. Elles se baladent en bagnole avec une toile de tente, se sont rencontrées il y a une semaine par hasard et font un bout de route ensemble. 

J'ai joué au ping pong avec Daphnée, elle joue très bien et moi j'étais un peu rouillé. Mais on s'est bien amusé.

 IMG_2703~01.jpg

  Sonia et Daphnée

 

  •  Mercredi 9 décembre

 

Ça y est c'est reparti. Sous la bruine mais sans vent et sans le froid.

Je suis sous le poncho pendant deux heures de temps et puis d'un coup le grand soleil.

Je longe la cote Pacifique, la mer est bien agitée et les vagues se brisent sur la cote avec un bruit intense. Je croise un couple d'Irlandais et le mari me branche tout de suite rugby. Il connait parfaitement tous les clubs français. Très sympa ce gars.

Midi pose dans une taverne, près d'un feu de bois. Je bois un cappucino.

Après midi superbe vers Tuatapere avec le vent du sud qui me pousse ! Courses puis je finis la journée à Clifden, camping à moitié sauvage près d'un très beau et très vieux  pont suspendu.

La soirée est superbe, pas un souffle, le ciel est bleu, il fait 22°, elle est pas belle la vie ?

Vers 1:30 du matin suis réveillé par...le vent. Je sais déjà qu'il a tourné et que demain ça va être ma fête.

 

  • Jeudi 10 décembre

Je decolle à 8:00. Pas de vent, suis agréablement surpris et j'en profite. Mais vers 9:30 il se réveille et là c'est ma fête. Plein pot de face. Il me reste 45 km, je prends mon mal en patience, je mouline, je baisse la tête, et je regarde aussi le paysage qui est tapissé de genêts en fleurs qui sentent bons. Les montagnes prennent de la hauteur, la neige les recouvrent parfois. Et le vent ne faiblit pas.

Arrivée à Manapouri vers 16:30, je suis content de me poser. Je suis en train de boire une bière en face du lac Manapouri avec en toile de fond les montagnes enneigées. 

 

  • Vendredi 11 décembre

Super belle journée qui s'annonce, ciel d'un bleu azur limpide, le lac Manapouri est splendide. Ce soir objectif Lumsden à 85 km de là. Je laisse tomber l'aller retour à Milford Sound, d'une part je dois compter mes jours de vélos pour être à Christchurch le 14 janvier, et d'autre part on y sera dans un peu plus d'un mois en famille.

Belle surprise le vent d'ouest me pousse ! Les km défilent vite à travers un paysage de plaines et de vallons entourés des montagnes. La température est idéale, bref, une belle journée de vélo. 

Je m'arrête au bord d'un près admirer des cerfs, c'est majestueux de les voir porter les bois, ceux ci sont vraiment grands.

Il est midi, je fais une pose avec une Ginger Beer sans alcool, il n'ont pas de vraie bière.

 IMG_2744.JPG

 Le lac Manapouri

 

Après midi magnifique encore, le ciel reste d'un bleu intense, le vent a la bonne idée de me pousser, et me voilà finalement à 16:30 à Athol, 70 km au sud de Queenstown. En effet changement de programme, je rallonge l'étape vu que ça roule bien.
Cent kms vent dans le dos ! Pour le vent faut dire que j'ai payé cher les jours précédents, finalement ce n'est qu'un juste retour des choses ! Et ça change la vie.
J'ai voulu finir les 18 derniers kms sur la piste cyclable, très sympa au debut (c'est souvent comme ça), mais des plantes piquantes avaient envahi la piste et je ne voulais pas crever, aussi suis revenu sur la route.
Bière bien sûr, et je l'apprécie, une Speight's, LA marque nationale ici.

 

  • Samedi 12 décembre

 

A huit heures je suis sur le vélo, le temps est menaçant, on dirait que la pluie va arriver. Pas de vent.

Mais celui ci se lève et aujourd'hui il est de nouveau en face. J'ai épuisé mon crédit dirait on, je dois de nouveau payer.

Il est 10:45 et je suis à Kingston, au bord fu lac Wakatipu. Le village a l'air tout petit. Le soleil fait de timides apparitions. 

Ce lac est immense, je vais le longer pendant 40 km pour arriver à Queenstown.

La route suit de très ores le bord du lac et de ce fait il n'y a pas de grosses montées. C'est très agréable, c'est sauvage, les montagnes autours semblent assez hautes. Pas de pluie mais toujours un peu de vent.

Et bien me voilà à Queenstown, ou plus précisément à Frankton, 6 km de Queenstown. Je me suis arrêté là car d'une part il commençait à pleuvoir, et que d'autre part le camping est bien moins cher, et en plus très bien placé au bord du lac avec une très belle vue.

Mais ça y est, je suis dans une région touristique ! Que de monde, de circulation et d'agitation.

Ceci étant c'est beau, on a une très belle vue sur Queenstown construite à flanc de montagne et qui plonge vers le lac Wakatipu. Retenez bien tous ces noms de lacs, y aura un quizz en rentrant ;-)

Ce soir suis sous la tente et il tombe une bonne pluie régulière qui rafraîchi d'un coup l'atmosphère. 

Ça fait un mois que je roule, j'ai quitté Christchurch le 13 novembre. Et le 13 janvier j'y serai de nouveau. Plus de 1500 km au compteur. Ça passe vite !

 

  • Dimanche 13 décembre

Il fait froid ce matin, il a plu pas mal cette nuit il semblerait et très mauvaise surprise, une de mes chaussures, que je laisse dans l'abside de de la tente, est complètement trempée. Erreur fatale, je n'avais vu pas hier soir qu'elle dépassait au dehors. Pas dramatique mais très désagréable !

 Les montagnes autour de Queenstown dont couvertes de neige ce matin et le temps est pluvieux aussi je traine bien au chaud dans le duvet.

Je décolle à 10:00, ça va, il fait frais mais sec. Direction Cromwell à travers des vignobles, puis des gorges encaissées sauvages. Repas de midi près de la rivière et je repars poussé par un vent béni !

Je traine pas mal, visite d'une ancienne mine d'or, d'un vieux pont suspendu où des dingues sautent à l'élastique au dessus de la rivière tumultueuse.

Je croise deux gars et une fille, australiens, qui montent vers Queenstown, vent de face, je les plains sincèrement ! Puis un autre australien qui voyage seul. A chaque rencontre on échange notre vécu.

Là je suis à Cromwell dans une brasserie que je connais, y étant déjà passé, ils ont le wifi et de la très bonne bière brune !

Ce soir soirée chez Peter et Helena que j'avais rencontrés il y a 15 jours. Avec un couple de québécois, Marc et Kateland. Très bonne soirée et bien mangé.

 

 

  • Lundi 14 décembre :

Départ de bonne heure ce matin de Cromwell direction Wanaka. Route quasi déserte et vent dans le bon sens puis de face. 

Je suis à Wanaka au bord du lac du même nom. Il est tôt, 14:00 et donc je vais continuer un peu. Je croise un jeune de Wanaka, on discute et il me conseille une piste cyclable très belle pour aller à Lake Hawea, à 15 km de là. 

Je suis son conseil et je ne suis pas déçu. Magnifique, sauvage, elle traverse des plateaux désertiques et secs.

Je commence par un pont suspendu très étroit mais la blague c'est que pour le prendre il faut emprunter un escalier ! Je galère pour hisser le vélo mais suis bien récompensé de mes efforts par la beauté et le calme de cette piste.

 

  • Mardi 15 décembre


Départ à 8:30 de Lake Hawea avec comme inévitable compagnon de route le vent. Il est tôt ce matin, d'habitude il attend 9:30 /10:00 avant de d'y mettre.
Je longe à ma droite le lac Hawea qui est magnifique sous le soleil matinal, et à midi la pause a lieu dans un décor idyllique au bord de l'eau. Cette route de la côte Ouest est quasiment déserte ce qui me surprend, mais c'est une excellente nouvelle. Ou alors c'est que le temps est mauvais de ce côté ci, ce que me confirme un couple de deux jeunes français qui en viennent.
Je quitte le lac Hawea pour le lac Wanaka de nouveau qui cette fois se trouve à ma gauche. Un peu dur à suivre mais si on prend une carte on comprend mieux la géographie.
Après 45 km je m'arrête à Makarora, j'en ai marre de faire du surplace à la moyenne faramineuse de 12 km/h. En plus il commence à tomber des gouttes.
Je dois dire que je me pose des questions sur cette fameuse côte Ouest, toutes les personnes qui sont passées là ne m'ont parlé que de pluie...je peux y être demain soir si le temps le permet.

 

  • Mercredi 16 décembre

 

Et bien la voilà cette côte Ouest ! Je suis à Haast. Et la journée fut belle, super beau temps !! Quand je pense aux oiseaux de mauvais augures hier soir au camping qui me promettaient pluie, froid et vent...

Très belle région, humide, luxuriante, de l'eau qui coule des montagnes en cascade, un vallée verte et encaissée, des gorges, puis une vallée qui s'élargit les 40 derniers km. Presque pas de circulation, c'est très bien.

87 km aujourd'hui, suis parti ce matin à 7:30 de Makarora il faisait 5° ! Mais un ciel bleu et pas de vent. Gants bonnet, veste...la totale mais au moins pas froid.

Je suis à 2 km de la côte de la mer de Tasman, je la decouvrirai demain.

 

  • Jeudi 17 décembre

 

Étape courte entre Haast et Lake Paringa où je retrouve un allemand à vélo que j'avais croisé à Riverton. Henri voyage avec un énorme sac à dos et un baluchon sur le porte bagages. Il a 52 ans et c'est un vieux loup solitaire. Il m'a offert le café et a sorti de ses affaire une petite cafetière italienne ! La classe.

Il faut dire un mot d'une autre calamité (autre que le vent) néo zélandaise que l'on nous cache, les sandflies. Ce sont des moucherons qui piquent, il y en a des myriades sur la côte ouest et les piqures provoquent des démangeaisons. Ça de faufile de partout, même dans le tente.

Camping près d'un lac superbe, belle soirée d'été, ciel limpide mais petite fraîcheur. La nuit est calme et je suis réveillé par des cris d'oiseaux, les kéas. 

La côte est superbe sous le soleil. La mer de Tasman est bleue intense.

IMG_2885.JPG

 La mer de Tasman

 

IMG_2892.JPG

 Henri et sa cafetière italienne

 

  • Vendredi 18 décembre

 

Levé tôt car les oiseaux font un boucan d'enfer. 72 km aujourd'hui direction Fox Glacier. La route est facile, les km passent vite j'y arrive vers 14:30. Je longe un temps la côte puis la route s'en eloigne. Elle est bordée des deux côtés d'une forêt très dense, tropicale. Il fait chaud, pas de vent. 

J'ai des courses à faire, ça c'est le PB de ce côté ouest de la NZ il n'y a pas grand chose comme magasin, que du dépannage dans des stations services, et c'est hors de prix. Vaut presque mieux aller se manger une bricole dans un pub, avec une bonne bière, évidemment !

Ce soir le ciel est chargé. Il fait frais.

 

 

 

IMG_2903.JPG

 

  • Samedi 19 janvier

 

Passage par Franz Joseph Glacier, le haut lieu du tourisme montagnard de l'ile du sud. 

Depuis Fox Glacier je suis accompagné par le bruit de la noria d'hélicoptères qui transportent leur cargaison de touristes survoler le glacier et les montagnes. Je me demande ce qu'ils voient, c'est carrément bouché ce matin.

Petite pose cappucino dans un bar, tenu par des asiatiques, ils sont presents comme touristes mais aussi comme commerçants.

Courses au supermarché du coin.

Je suis à Hari Hari, 88 km et 1000m de dénivelé aujourd'hui. Belle journée, fraiche ce matin, chaude cette après midi. Le paysage s'est élargi, j'ai traversé des plaines cultivées et des prés avec des vaches. Parcours très casse patte avec trois grosses bosses et des pentes à 8 ou 9%, mais ça va plutôt bien, ça passe dans problème.

Belle rencontre cet après midi, deux jeunes, Yvo est hollandais, Sabine est suissesse, ils ont tout vendu, appartement, voiture et ça fait 22 mois qu'ils sont partis de Suisse, ils ont tout fait à vélo.

 

 IMG_2908.JPG

 Sabine et Yvo.

 

Bière classique dans une taverne je campe là, c'est très sympa. Je cause avec un type en camping car, il est anglais mais ça fait 55 ans qu'il vit là. Avec sa femme ils ont vendu leur maison et vivent dans leur camping car en nomades. L'hiver ils vont en Europe. C'est un fana de vélo, il connait très bien la Savoir et les cols. 

 

  • Dimanche 20 décembre

 

Réveillé par la pluie ce matin...pas forte mais bien régulière. Je prends le petit dej, ça se calme et je plie vite fait la tente. A huit heures je pars, à 8:10 il pleut. Allez, on va se faire une journée poncho je sens.

Midi, suis à Ross au chaud devant un cappucino, ça fait du bien ! Dehors "le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle sur l'esprit gémissant..." .je vous laisse trouver la suite. La bruine n'a pas cessée de la matinée, personne ou presque sur la route. Ce n'est pas désagréable de rouler sous une pluie calme et sans le vent, bien à l'abri sous le poncho.

Ce soir me voilà à Hokatiki, tout au bord de la mer après 75 km sous la pluie. Là j'en ai marre et je me prends une cabine dans un camping, ma tente est trempée et pas envie de la monter sous la pluie.

Premier ennui mécanique, le ressort qui maintient la béquille du vélo est cassé, du coup elle reste en position basse. Je l'ai scotchée au cadre en position haute, demain j'irai voir le magasin de vélo pour la changer, car c'est un confort indispensable ! Je reste un jour ici. Premier break après 12 jours de route, de plus la météo n'est bonne pour demain non plus.

Et puis ça y est, hier j'ai passé les 2000 km. Deux tiers de faits...ça passe vraiment trop vite.

 IMG_2916.JPG

 Le paysage ne change pas

 IMG_2917.JPG

 Mon petit chez-moi ce soir

 

 Je vais pouvoir faire sécher les affaires, il y a du chauffage.

 

  • Lundi 21 décembre

Le temps est gris mais sec, il fait doux.

La nuit a presque été moins bonne dans un bon lit que sous ma tente, trop doux le couchage, je préfère la dureté de mon mini  matelas gonflable. 

Journée à  Hokitika. Il est 10:30 le matin. Je commence par le magasin de vélo, accueil très sympa, la réparation est faite en 30 mn. En attendant je bois un bon cappucino dans un bar à côté. Je suis un peu mou aujourd'hui... Peut être le fait d'arrêter de pédaler, je baigne dans une torpeur qui me ferait presque me recoucher ! 

Tout est bien sec ! Je peux plier la tente.

Après midi tranquille à déambuler dans et autour de Hokitika. Le bord de mer n'est pas très beau, sable noir sur lequel des morceaux de branches et de troncs d'arbres morts sont dispersés, sans doute rejetés par la mer, mais d'où viennent-ils ?

Un panneau indique qu'une colonie de pingouins a élu domicile sur cette partie de plage, mais je ne vois rien.

A l'usage la nouvelle béquille s'avère moins pratique que l'ancienne, j'ai des doutes quant à la stabilité du vélo chargé, je verrai demain. Le prix a été de 25$ ce qui est très peu cher (15€).

 IMG_2932.JPG

 

 

IMG_2921.JPG

 

  •  Mardi 22 décembre

 

Le village de ce soir s'appelle Ikamatua. Comme souvent, une ligne droite, une taverne, un camping, quelques maisons pas toujours en bon état, et c'est tout.

Journée tranquille, 92 km avec le vent dans...le dos ! Il a abdiqué c'est sûr, il a vu à qui il avait à faire ;-)

J'ai longé encore pendant 30 km la côte Ouest  jusqu'à Greymouth et puis j'ai bifurqué vers le nord-est direction Nelson. Cette côte ouest a finalement été très facile à remonter, je craignais les intempéries mais ce fut du beau temps, sauf une journée de bruine.

Je remonte une large vallée le long de l'Ahaura River, élevage de vaches essentiellement. C'est plus peuplé maintenant, les villages sont plus rapprochés les uns des autres.

Le niveau de vie ne semble pas très élevé, ici, mais aussi généralement en NZ du sud. Les maisons sont souvent en très mauvais état, non entretenues. On rencontre de très vieilles voitures. Je traverse des villages désertés, il n'y a plus personne...dur de vivre à la campagne pour les jeunes, ici comme partout.

Ce matin, lors d'une pose pour avaler une banane, je me suis arrêté devant l'entrée d'une propriété très accueillante ! Je vous laisse regarder la photo.

 IMG_2935.JPG

 

  • Mercredi 23 décembre

 

Superbe journée ! Pas un nuage ce matin, il fait frisquet, 9° dans la tente.

Belle matinée, je suis à Reefton, il est 10:30, pose cappucino habituelle. 

Le paysage est très vert, je continue de remonter une très belle vallée assez large bordée de montagnes vertes également.

Après midi très chaude, c'est le cagnard sur la route. Pas de doute, je vais bien au nord. Je me prends un expresso au bord de la route, la patronne est vraiment très sympa, on discute bien, et elle me donne le Wi-Fi avant même que je lui demande.

Il est 14:30 le prochain camping est à 16 km, ça va je devrais y arriver. Je suis tôt le matin sur le vélo (entre 7:30 et 8:00), et en général j'ai fait entre 40 et 60 km avant la pose de midi. J'aime bien ce rythme qui me laisse des après-midi bien tranquilles.

Je longe une voie ferrée, et aux intersections il faut faire attention, il n'y a pas de barrières, juste un feu et un panneau. La compagnie national s'appelle, vous l'aurez deviné, Kiwi Rail.

 

 

IMG_2952.JPG

 

 

 

  • Jeudi 24 décembre

 

Il n'aura échappé à personne que ce soir c'est le réveillon de Noël. Donc joyeux Noël à toutes et à tous ! (Avec 12:00 d'avance !) Je suis à Murchison, il fait une grosse chaleur d'été, ciel bien bleu. Autant dire que ça me fait drôle de penser à Noël.

L'étape a été courte, je me suis arrêté là car c'est une assez grosse bourgade. Ce soir j'irai me faire un restau que j'ai repéré, avec des menus sympas.

A 17:30 se déroule un gala au stade de rugby, je vais y aller bien sûr.

Sinon je suis au camping dans le village, très calme, pas un chat. Mais il paraît que ça va s'animer après Noël avec l'arrivée des touristes. Dommage !

Soirée bien remplie. Je suis allé à la fête au stade de rugby, mais c'est étrange comme ambiance. Deux stands où se vendent des hamburgers, deux chanteuses sur une estrade mais bien trop loin de l'autre côté du stade, très dommage car elles chantaient bien. Je bois une bière, puis le Père Noël débarque sur une voiture ancienne, précédé par le rugissement de la sirène du camion de pompiers. Ils se met à jeter des bonbons aux enfants qui se précipitent.

Je quitte cette fête avec un sentiment mitigé... non vraiment ils ne savent pas faire la fête !

Là je suis au restau, mais ce n'est pas comme chez nous. On prend le menu, on commande à la caisse et on repart avec un gadget électronique à poser sur la table. Le vin ? Ah ben allez au bar et demandez ce que vous voulez.

Je commande un verre de vin blanc. Excellent. Tout à coup une sonnerie stridente sort du gadget. Je le prends et je vais à la caisse où on me sert mon entrée. Fruit de mer. 

Je conserve le gadget, et un bon moment plus tard, rebelote, il sonne. Mon plat est prêt. J'ai commandé de l'agneau confit, et c'est un DÉLICE ! Deux grosses cuisses f'agneau avec une sauce excelkente, servi avec de la purée et des petits poids. Faut bien sûr aller chercher les couverts. Et tout ça avec un verre de vin rouge, c'est Noël et ça se fête !

Bref, agréablement surpris par le plat principal.

 

IMG_2967.JPG

 

IMG_2978.JPG

 

  •  Vendredi 25 décembre

 

C'est Noël. Je quitte Murchison à 10:00 du matin sous un soleil radieux. J'ai traîné un peu, j'avais une bonne flegme à vrai dire.

Le paysage est beau, très vert. Je remonte très lentement une vallée et autour ce sont des collines verdoyantes.

Je bifurque vers un village qui s'appelle St Arnaud, qui se situé près d'un lac assez immense. Il y a un camping juste au bord du lac, mais avec ses inévitables sandflies.

Finalement je pensais faire une journée tranquille, mais c'est 65km et 900m de dénivelé. La chaleur est forte et l'après midi dure. J'ai rêvé de ma bière bien fraiche, mais dans le bled, tout est fermé ! C'est Noël, grrrr !

 

 

 

  • Samedi 26 décembre


Départ à 8:00 ce matin sous un soleil radieux et une fraîcheur agréable. Très beau parcours verdoyant et désert entre St Arnaud et l'arrivée à Nelson. Des forêts de sapins, des prés verts, des collines, le ciel bleu, c'est le rêve, en plus je descends vers le bord de mer, je suis passé à 720 m d'altitude et je me laisse glisser tranquillement, un vrai bonheur.
Les forêts de sapins sont exploitées, des coupes géantes sont visibles. Mais tout ça est replanté, on voit très bien les parties qui ont été reboisées.
Les pauses en revanche sont gâchées par ces sandflies de malheur. Je suis obligé de bouger sans arrêt pour ne pas être dévoré.
Il est midi et c'est la pause dans un parc désert en bord de route, je suis à 30 km de Nelson. Je profite vraiment bien maintenant du petit siège que je trimballe depuis le départ, c'est vraiment reposant d'être bien assis, c'est un confort incroyable, et d'ailleurs je fais des envieux parmi les amis cyclos qui me voient assis dessus, et je ne manque pas de leur faire essayer !

Finalement c'est à Richmond, 10 km avant Nelson que je me pose, 75 km ça ira bien pour aujourd'hui.

J'ai acheté des cerises et des abricots au bord de la route, et mangé une glace à la fraise faite devant moi avec des fraises fraiches. Délicieux et rafraîchissant avec cette chaleur.

 

IMG_3001.JPG

Le lac au bord duquel j'ai campé cette nuit, y a pire n'est-ce pas ?

 

Courses au super marché du coin bien planqué dans un centre commercial, pas évident à trouver.

Et là je déguste ENFIN ma bière tant désirée hier. Dans ce bar assez moderne en bord de la grande route, il y a quelques piliers bien habitués. Les poivrots du monde entiers se ressemblent !

 IMG_3004.JPG

 

 

 

 Pour lire la dernière partie, cliquer sur le lien ci dessous :

 

Pour les nouvelles c'est par ici ! (3eme partie)

 



05/12/2015
110 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 95 autres membres