nos vadrouilles

nos vadrouilles

Partie 2 : Auckland - Hamilton - New Plymouth - Taupo - Gisborne - Napier - Fielding

  • Mercredi 28 décembre

 

Et bien voilà c'est reparti pour un mois et demi dans la partie sud de l'île du Nord, jusqu'à Wellington le 11 février, date à laquelle je prends le ferry pour l'île du Sud.

J'ai quitté Perrine ce matin le coeur un peu serré, mais je la revois en France dans deux mois, ça va passer très vite.

 

IMG_20161224_183653.jpg

Avec Perrine le soir de Noël

 

 

J'ai récupéré mon vélo chez Rex, le ciel est gris, même parfois menaçant avec des périodes de bruine. 

Quitter Auckland en vélo n'est pas une sinécure. Mais au bout d'une quinzaine de kms on commence à quitter la grosse urbanisation. Le trafic est assez faible en cette semaine de fêtes.

Auckland était quasi déserte côté voitures et c'était bien agréable.

La route est plate, un peu de vent de côté mais pas gênant, température 22°.

Pendant ces trois jours on a testé Uber, le fameux service de taxi à la demande, pour aller au centre ville, et bien, côté pratique c'est absolument génial. On commande sur le téléphone et moins d'une minute après une voiture nous récupère. Le prix de la course est faible, quelques dollars, on ne paie rien au chauffeur. Ils n'acceptent pas les pourboires.

L'envers du décors c'est le salaire des chauffeurs. D'ailleurs ce sont des gens qui viennent des Fidji, d'Inde, du Pakistan, des Philippines, etc... qui font ce travail. Pour certains c'est un complément, pour d'autres du temps complet.

 

Me voici à Ramarama, à une quarantaine de kms au sud d'Auckland. Le ciel s'est totalement découvert et le vent d'ouest souffle quelque peu. J'ai monté ma tente à l'abri du vent. Plus je descends vers le sud, plus le vent est présent dirait on. Mais pas gênant encore.

 

Étape courte, mais je ne voulais pas allez plus loin, juste me sortir de la ville. Ramarama comme beaucoup d'autres bleds n'est composé que de quelques maisons, il n'y a rien d'autre. Et un camping bien calme.

 

Demain toujours direction le sud, je me dirige vers New Plymouth, ville de la côte Ouest.

 

 IMG_20161228_092800.jpgDepart ce matin de chez Rex

 

 

 

  • Jeudi 29 décembre

 

Quelle belle étape !! Pour commencer, 88 km et 1200m de dénivelé, vallonné à l'extrême.
Route déserte ! Incroyable. Je traverse des paysages vraiment très beaux, verts, des collines qui se suivent avec la route qui serpente et qui monte, et qui descend, et qui remonte encore. Deux grosses bosses émergent de ces montagnes russes. 
À la mi- journée ça se gâte un peu, vent très fort de sud-sud-ouest, quasiment en face la plupart du temps. Et puis les 15 derniers kms la pluie s'invite, pas forte, mais faut mettre le poncho. Avec le vent qui ne faiblit pas, c'est un peu dur.
En fin de parcours descente de la Pepepe Valley, j'ai rarement vu une vallée aussi belle et aussi sauvage. Un vrai décors de verdure, des arbres, des prairies d'un vert tendre, et les collines autour.

 

IMG_20161229_152630.jpg

 

 

 

La pluie a cessé, et je finis en roue libre les derniers kms.
Et une bière à la taverne du coin, je l'apprécie celle-là !

 

IMG_20161229_162118.jpg


Ce soir camping à Waingaro, c'est à l'ouest de la ville de Hamilton, à mi distance avec la mer. Pas de réseau et pas de Wifi au camping.

 

  • Vendredi 30 décembre 

Petit déjeuner dans la cuisine du camping ce matin, je discute avec une japonaise et son mari. Quand je lui dit que je viens de France, elle a failli me sauter au coup tellement elle était contente de croiser un français ! Elle a fait ses études à Nice, mais a eu quand même du mal à parler français, c'était il y a 15 ans.

Petite pause sur la route pour donner des nouvelles par téléphone à la famille, et je vois arriver cinq cyclos en vélo et bien chargés. Une famille hollandaise au grand complet. 

On échange un moment, puis ils repartent. Les enfants sont jeunes, la dernière doit avoir pas plus de cinq ans. Ils sont en NZ pour quatre semaines.

 

IMG_20161230_092914.jpg

Famille hollandaise au complet !

 

 

Paysages toujours au top, je ne m'en lasse pas.

 

IMG_20161230_120034.jpg

 

IMG_20161230_100738.jpg

 

IMG_20161230_100512.jpg

 

 

 

Aujourd'hui direction Hamilton, une cinquantaine de km, mais encore du dénivelé.

Demain, c'est le 31, je pense que je ne bougerai pas.

 

Courses au supermarché du coin vers 17:00, j'ai acheté des fruits, bananes pour le petit-déjeuner, pêche et fraises. Et une bouteille de vin pour fêter le 31. Et surtout un jus de fruit super bon et bien frais à la pêche et aux fruits de la passion, que j'ai bu tout de suite.

 

  • Samedi 31 décembre 

 

Tes bonne nuit comme d'habitude.

 

À côté de moi trois cyclos allemands étaient installés quand je suis arrivé hier, je les ai salués, mais à peine une réponse de leur part. VTT haut de gamme, gros sac sur le dos, allure pro, je trouve qu'ils se la jouent un peu. 

Et naturellement, ce matin à 6:00 qui a réveillé tout le monde autour ? Et bien nos allemands, discret comme d'habitude, rien à foutre des autres. Là j'ai poussé ma gueulante, un "shut up" qui a eu de l'effet, grand silence. Et je me suis rendormi jusqu'à 7:30.

Quand je suis sorti de la tente, ils finissaient de plier. Je dois dire que j'ai de plus en plus de mal avec ces attitudes irrespectueuses, heureusement fort rares en Nouvelle-Zélande, et souvent du fait de nos voisins germaniques d'ailleurs faut bien le dire.

 

Juste à côté encore un jeune qui doit avoir un peu plus 18 ans a monté sa tente, il se balade en scooter que lui a donné son patron. Il est un an en NZ, working holidays, très gentil, un peu timide, son anglais est hésitant, plus que le mien, ce qui n'est pas peu dire. Lui est discret, et pourtant il est allemand aussi ;-).

 

Vers le milieu de la matinée je pars visiter le jardin botanique de Hamilton. Il s'étend sur des hectares et il est particulièrement riche en espèces végétales. Des styles divers se côtoient, des 18eme et 19eme, anglais, français, maori, japonais, chinois, tout ça bien compartimenté en un labyrinthe dans lequel on se perd. J'y passe pas loin de trois heures de temps.

 

IMG_20161231_120249.jpg

 

IMG_20161231_115035.jpg

 

IMG_20161231_124125.jpg

 

IMG_20161231_115924.jpg

 

Retour au camping pour manger et puis sieste de une heure sous la tente, ça fait du bien !

 

Je suis au restaurant, qui a l'air assez classe, sur la rue principale de Hamilton, en terrasse. Température parfaite 25°, petit Sauvignon Blanc frais délicieux et un amuse bouche à base d'asperges. Ça commence bien.

Plat principal, de l'agneau. Un délice, cuit comme je l'adore, c'est à dire pas trop, un peu rouge au milieu, avec plein de légumes différent, et une sauce à la fois salée et douce, un vrai régal ! La viande fond dans la bouche. C'est vrai que passer des pâtes quotidiennes à ce repas c'est forcément meilleur ! Ceci étant je révise à la hausse la gastronomie néo zélandaise.

 

IMG_20161231_190548.jpg

 

 

Et le dessert maintenant, au chocolat, agrémenté de crème caramel, un vrai bonheur. 

 

IMG_20161231_193915.jpg

 

Bon c'est bien beau tout ça, mais j'ai encore deux kms à faire avant de retrouver mon duvet !

 

À toutes et à tous, je vous souhaite une

BONNE ANNÉE 2017 !!

 

  •  Dimanche 1er Janvier 2017

Et bien ça y est, nous voilà en 2017, moi un peu avant vous.

Départ tôt ce matin, 7:45, Hamilton est complètement déserte, un bonheur de traverser la ville endormie.

Direction le sud sur une SH déserte également, c'est tout plat, bonne moyenne, pas de vent du tout, un peu nuageux et menaçant, ça m'étonnerait pas que le poncho soit de sortie sous peu.

Je croise un gars en vélo de course, qui s'arrête discuter un peu. Il s'est levé tôt aussi pour profiter du calme matinal. Je raconte ma petite histoire car finalement je dois répéter des dizaines de fois ce que je fais, là je maîtrise bien l'anglais ! On se souhaite ensuite la bonne année, et on se quitte.

Arrêt dans un café à Pirongia, gâteau à la framboise, servi avec un yaourt et café noir, très bon.

Je croise plus loin un cyclo solitaire arrêté sur le bord opposé de la route et je m'arrête. Un djiadiste ? Non, plutôt un Mormon dirait-on quand je suis plus près. Il a un collier de barbe impressionnant. Je crois que c'est ça, c'est un Mormon, pas de doute. Il a entre 20 et 25 ans, et une antiquité comme vélo ! Bravo l'artiste.

Assez sympa, le regard un peu lointain, il est américain, de Seattle, avec un sale accent. Il arrive de l'île du sud et remonte vers le nord.

 On échange les mots d'usage, et il me file une info intéressante, la route de Kaikoura dans l'ile du sud est toujours coupée, même pour les vélos. Et l'autre route, celle que je comptais prendre via le Lewis Pass, entre Nelson et Christchurch  est un enfer pavé de camions. Il a pris le bus. Faut dire que c'est une route très étroite, pas du tout prévue pour les poids lourds.

Du coup je vais réviser sérieusement mes plans pour rejoindre Christchurch.

 

À peine à 10 kms de Otorohanga, but du jour, la pluie s'invite, d'abord faible, puis forte, puis battante. Au camping c'est un peu le déluge, et shit, pas de cabines de libres, tout est plein. Le type m'indique un motel à 200m, re-poncho, et m'y voilà donc. C'est le confort :-). Dehors la pluie s'est installée. L'étape a été de 70 kms.

 

Côté paysage rien de particulier, des cultures, du maïs notamment. Et puis les 15 derniers kms quelques bossent qui font baisser la moyenne.

À ce propos, cela intéresse peut être certains de savoir à quelle allure je roule.  La moyenne en km/h, quand je suis sur le vélo, est comprise entre 13,5 km/h certains jours bien vallonnés et 19 km/h parfois si c'est plat et vent correct. Aujourd'hui 18km/h tout juste.

À cela s'ajoutent les pauses, nombreuses. Toutes les heures un arrêt pour grignoter, sans cela c'est l'hypoglycémie assurée ! C'est pénible à gérer cette nourriture qu'il faut acheter chaque jour, j'ai intérêt à bien calculer, car parfois il peut se passer deux jours, voir trois exceptionnellement, sans magasins. 

Le matin je décolle régulièrement entre 7:30 et 8:30. J'aime finir la journée assez tôt.

 

Et tant que je suis dans les détails techniques, une info qui intéressera certains voyageurs. Quand on prend l'avion, on conseille de dégonfler les pneux à cause de la pression  en soute en altitude qui peut les faire exploser. Quand j'ai emballé le vélo j'ai oublié de les dégonfler, et ça m'est revenu juste après le décollage...angoisse... mais un peu tard ! Et bien j'ai retrouvé mon vélo en arrivant sans aucun pneu éclaté. Ils étaient pourtant gonflés à 6 kg/cm2.

 

Et pour finir restons dans la technique, les prises de courant en NZ sont particulières, outre leur forme, elles possèdent un interrupteur que l'on met sur ON (voyant rouge) quand on en a besoin.

 

IMG_20170101_210111.jpg

 

 

  •  Lundi 2 janvier 

 

Réveil mouvementé ce matin, à 6:30 une sonnerie stridente et extrêmement forte me tire du lit. Au début, mal réveillé, je pensais que c'était le radio réveil, mais non, hurlant comme ça c'est pas possible, c'est une alarme incendie.

Je m'habille vite fait et me précipite dehors. Tout le monde est sorti.

Le patron est là, il arrête l'alarme, et j'entends un type s'excuser. Je demande au patron la raison, et il me répond que quelqu'un cuisinait dans la chambre.

C'est interdit, mais naturellement les gens le font. Ça m'a drôlement secoué !

Tout de même ces sirènes c'est sensé sauver les gens, mais si on meurt d'une crise cardiaque en l'entendant je vois pas le bénéfice :-).

Dehors ça bruine. Ciel très bas et bien chargé. 

Je quitte le motel à 9:30 sous une pluie constante et bien installée, direction le camping pour voir si ils ont des cabines de libres aujourd'hui, et bingo, y en a une. Je la prends tout de suite. 

Demain temps pourri annoncé également. Après c'est mieux. Mon pote Jan qui est sur la côte Est a du beau temps lui, le veinard.

Il me donne des tas d'infos sur ce qu'il fait, et ça tombe bien car j'y serai dans une semaine où deux. Pistes cyclables, campings sympas où à éviter, etc.

Il me faut au moins deux jours de beau car je vais prendre le second jour une route en partie gravel road le long de la côte Ouest, aussi pas question de la faire sous la flotte.

Je prends donc mon mal en patience avec ce repos forcé, je lis beaucoup.

 

Cet après midi courses au supermarché, lecture, rien de particulier. J'ai mangé tard, il était 14:30, poulet, salade, yaourt, raisin.

 

Repas dans la cuisine du camping ce soir, et une jolie asiatique est en train de manger  seule quand j'arrive. Et comme je ne suis pas un sauvage n'est-ce pas, j'engage la conversation, mais son anglais est plus que précaire malheureusement.

Elle voyage seule, de pays en pays, pendant un an et demi. Prochaine étape les Îles Fidji.

Elle s'appelle Cat, ce qui la fait énormément rire quand elle me le dit. Ben oui ça s'invente pas ;-). Elle a du mal à prononcer mon prénom, alors je lui écris. Elle est de Hong Kong.

Elle reste deux nuits au camping, du coup je la reverrai peut être demain si il fait mauvais, car s'il pleut je ne bouge pas.

 

20:55 ce soir, le courant disparait d'un coup et quelques minutes plus tard la sirène se met à sonner dans la ville, cinq long coups, comme l'autre nuit à Russell lors de l'alerte tsunami. Décidément c'est la journée des sirènes !

 

  • Mardi 3 janvier 

 

Réveillé à 6:00 par...la pluie. Forte et constante. Bon, j'ai compris, encore une journée à l'arrêt. 

La sirène de hier soir c'était un accident de voiture vers un pont, incendie ensuite et des câbles électriques ont brûlé.

 

IMG_20170103_085806.jpg

 

IMG_20170102_204118.jpg

Ma petite cabine 

 

Petite cabine mais suffisamment grande pour que je puisse mettre le vélo, ça c'est appréciable.

C'est drôle, il y a un an, le trois janvier jour pour jour j'étais aussi bloqué par la pluie à Kaikoura, je viens de relire ça. Il faisait 11 degrés, là il en fait 20, c'est quand même mieux.

La salle télé, lecture, Internet du camping est spacieuse, il y a des fauteuils confortables pour lire. Et je mets la télé, et je tombe sur la finale du championnat de monde de fléchettes ! Trop drôle. Ceci étant, les deux types sont très forts.

 

Dix heures, il est temps que je me fasse un bon café avec ma petite cafetière. Et qui je retrouve à la cuisine ? Et oui Cat qui prend son petit déjeuner. Et du coup le café a duré au moins deux heures à discuter avec elle, faut dire que la communication étant laborieuse, ça prend du temps. Elle voyage donc autour du monde, et ici elle se déplace en bus. Elle m'a montré son agenda, j'ai été impressionné par l'organisation et le détail de son planning.

Elle travaillait dans une banque à Hong Kong, c'était devenu trop dure pour elle, elle a démissionné et est partie en voyage.

Elle est super drôle, un rien lui arrache des fou-rires ! On a passé un super bon moment tous les deux, et maintenant elle est partie visiter les Waitomo Caves qui sont des grottes (et pas des caves !) pas loin d'ici. Je n'ai pas osé lui demander de l'accompagner, mais je regrette un peu...suis trop timide ;-)

 

Après midi une bonne sieste ! La pluie n'arrête pas, que faire d'autre ? Puis lecture, et enfin une accalmie je fonce au supermarché acheter des bricoles. La pluie repart de plus belle.

 

Repas du soir en compagnie de deux québécois ! Vraiment très sympathiques, on est resté ensemble jusqu'à 22:00, à discuter de différents sujets, la Nouvelle Zélande bien sûr, le travail, la politique, etc. Catherine est consultante en service pour les clients, et Emmanuel aide les entrepreneurs qui démarrent à bien commencer leur activité. C'est leur deuxième jour ici, et je leur file un tas d'infos sur le pays. Je me rends compte que je commence à connaître pas mal.

On a bu deux bouteilles de vin, une de blanc à eux, un Chardonnay bien frais, et une de rouge que j'avais eu la présence d'esprit d'acheter. Et bien ils boivent bien aussi les Québécois !

 

IMG_20170103_215120.jpg

Catherine et Emmanuel

 

Dehors la Lune est de sortie. J'espère le beau temps pour demain.

 

J'ai aperçu Cat, elle m'a donné une mandarine en passant dans la cuisine, mais pas pu lui parler ce soir. 

 

  • Mercredi 4 janvier

 

Départ vers 8:30 de Otorohanga, le ciel est encore bien chargé mais on devine du bleu parfois, en étant bien optimiste.
Je n'ai pas revu Cat, j'espérais la croiser à la cuisine, mais non. Dommage, suis un peu déçu, mais c'est comme ça.
Au bout de 20 kms, en pleine montée, revoilà la pluie sous forme de bruine. Poncho, je repars, un km plus loin grand ciel bleu ! Je remballe le poncho, je repars, et rebelote, bruine forte. Re poncho. Ça commence à m'énerver cette affaire !
En plus vent assez fort d'ouest, donc de face. Et la température n'est pas extraordinaire, entre 17 et 19 degrés.
Je vais plein ouest vers Marokopa via une route peu fréquentée, afin d'éviter la circulation.
La route s'élève presque jusqu'à 400m d'altitude (je suis parti de 40m). Et puis c'est une longue descente en pente assez douce qui me ramène au niveau de la mer, mais malheureusement contrariée par un vent de face qui ne faiblit pas.
Je descends une vallée assez encaissée dans une forêt luxuriante de fougères arborescentes magnifiques. Et surtout personne sur cette route secondaire.

 

IMG_20170104_114514.jpg

 


À 13:00 pause café dans un havre de verdure entouré de collines abruptes. Petit café tenu par une néo-zélandaise très sympathique. De la bonne musique accompagne un excellent café.
Je prends mon temps, il me reste 11 kms sur les 67 de la journée.
Superbes paysages, presques étranges, et dépaysants, très vert, je suis seul sur cette route qui s'en va vers la mer, vers Marokopa. 
Le camping est tout simple, pas grand monde, je me choisis une place bien abritée du vent, je suis super bien. Le vent reste fort, mais demain paraît il pas de vent et grand beau !
Je mange dans la cuisine du camping. Les restes de hier, salade composée, jambon, fromage, pain, raisin.
Suis seul dans la cuisine, comme assez souvent. J'apprécie ces instants de calme, après une bonne journée à pédaler, pester contre le vent, contre la pluie, contre cette côte à 13%, mais finalement j'adore cette vie de patachon, faite de rencontres, de solitude, de moments comme ceux ci où tout est silence et calme.
Une fois la tente montée et la douche prise, je suis allé faire un tour dans le village, mais hormis quelques maisons il n'y a aucun signe de vie. Pas un bar, pas un seul magasin, je me demande si cet endroit est habité hors saison.
J'ai vu l'océan, ou plus exactement la Mer de Tasman brassée par le vent, des vagues et des rouleaux impressionnants viennent mourir sur une immense plage de sable noir balayé par le vent. Des gens courent sur la plage.

 

 

COMME VOUS VOUS EN ÊTES RENDU COMPTE, IL Y A EU UNE PERTE DES DONNÉES DEPUIS QUATRE JOURS (une partie du 4, et les 5, 6 et 7 janvier).

J'AI SIGNALÉ LE PB AU SUPPORT, J'ESPÈRE QU'ILS LES RETROUVERONT. CE N'EST PAS DE MON FAIT.

 

  • Samedi 7 Janvier

 

Ce matin courses au supermarché distant de 2 km. Je fais le plein de fruits et légumes ! J'en mange peu les jours où je roule, je me rattrape quand je ne bouge pas.
Du camping j'ai une vue superbe sur le Mont Taranaki, complètement enneigé. Il n'est pourtant pas haut, 2500m.
Cet après-midi je visite New Plymouth, ça commence par une très longue balade sur le bord de mer, complètement dédié aux piétons et vélos sur quatre à cinq kms. Des surfeurs s'éclatent dans les vagues, d'autres ont une voile et font des bonds assez impressionnants, kitesurf c'est ça ? Ça me laisse de marbre, ce monde liquide n'est pas le mien.

 

IMG_20170107_153653.jpg


Puis je rentre dans la ville, enfin la très longue rue principale tout en montées et descentes, là où sont les boutiques. Je suis surpris, beaucoup semblent avoir mis la clé sous la porte...c'est assez triste en fait.

 

IMG_20170107_175530.jpg


Et puis là, devant moi, un pub irlandais ! Je rentre, musique irlandaise, et je me bois une Kilkenny en rédigeant ce blog. La vie est dure :-)
Un truc tout de même me chagrine, j'ai une sorte de contracture sur le dessus de la cuisse gauche. C'est douloureux quand je touche, ça ne me gène pas pour pédaler (pour l'instant...). Je fais des massages avec une huile essentielle relaxante.

 

  • Dimanche 8 janvier 2017

 

Départ de New Plymouth ce matin avec un temps gris, même quelques gouttes pendant que je pliais la tente.

Et puis le ciel s'est découvert, il est largement devenu bleu.

 

IMG_20170108_091950.jpg

 

Et une très bonne nouvelle, le vent est avec moi. Normal, J'ai changé de direction, je vais vers l'Est.

Le Mt Taranaki est ensoleillé, enneigé, et emmerge majestueusement des nuages.

 

IMG_20170108_093726.jpg

Le Mont Taranaki, 2518m.

 

Étape courte aujourd'hui. Je suis à Stratford, point de départ de la Forgotten World Highway, une route mythique de 150 km de long, désertique, non revêtue par endroit et abandonnée. Un seul camping entre Stratford et Taumarunui (l'autre extrémité de cette route). Et sûrement pas de réseau. C'est mon programme des deux prochains jours.

Je veux revenir sur le vent, je l'ai eu dans le dos pendant la moitié du parcours aujourd'hui, et paf, d'un coup, en pleine ligne droite, et en 200m, je l'ai dans le pif. Comment est ce possible ? 

Le camping de Stratford est désert, on est loin de la côte. J'ai un petit coin à moi à l'abri du vent, c'est parfait.

IMG_20170108_130228.jpg

Piste cyclable dans Stratford 

 

Un petit problème quand même, identique à celui que j'avais eu l'an dernier, mon matelas me fait des blagues, une hernie est apparue au milieu hier soir au gonflage, avec le bruit caractéristique du décollement. On me l'avait changé, et revoilà le même défaut. Ras le bol de ces choses qu'on achète un certain prix et qui sont de mauvaise qualité.

En attendant je vais le gonfler au minimum, en espérant que ça n'empire pas.

 

  • Lundi 9 janvier 

 

Départ à 8:30 de Stratford, je prends donc cette fameuse route 43, oubliée.
Et là divine surprise, le vent, fort, me pousse. Les kms défilent très vite dans un paysage vallonné. Personne ou presque sur cette route. Quelques fermes.
Lors d'une pause, une moto style trial me double. Et qui je retrouve au sommet d'une bosse ? Une jeune femme assise à une table, à côté de la moto. Je m'arrête, et elle me dit qu'elle m'avait attendu. Moi je pensais c'était un mec sur la moto :-). En tout cas ça me fait plaisir qu'elle m'ait attendu.

 

IMG_20170109_101114.jpg

Samia 


Samia est australienne, de Melbourne, son père italien, de Côme et sa grand mère française.
On discute un bon moment, très sympa ces échanges. On se prend en photo et elle me laisse son mail.
Deux grosses bosses à franchir, pas plus de deux kms à chaque fois, mais je me sens plutôt bien quand ça monte.
Je suis à Whangamomona, plus précisément dans la République de Whangamomona. Faudra que je creuse le sujet. Je suis tôt, le vent ne m'a pas trahi, et j'ai bien roulé, 67 kms et 590m de dénivelé.
Direction le camping maintenant.

 

IMG_20170109_180319.jpg

 


Repas du soir sur une table abritée près de la tente, et un jeune couple arrive en van, ils me saluent cordialement et le gars s'approche. C'est Bill, américain de l'Utah. Il bosse pour Petzel, une boîte de Crolles et connais donc un peu le coin.
Un peu plus tard, ils vont boire un coup à la taverne du village et me propose de les accompagner, j'accepte avec plaisir. On passe un bon moment ensemble. Ils me posent des tas de questions sur mon voyage à vélo.
Eux voyagent pendant six mois. Vietnam, Nouvelle-Zelande puis Australie.
Puis direction le duvet assez tôt ce soir, demain la journée sera longue.

 

  • Mardi 10 janvier

 

La journée fut longue, mais belle. Elle  a commencé par un ciel menaçant, puis de la bruine. 

Route complètement déserte. Pas de vent au début, puis il souffle dans le bon sens, pas fort, mais ça aide.

Désert vert. Puis un tunnel, et ensuite une route non revêtue qui serpente au fond d'un vallon dans une forêt de fougères arborescentes, magnifique.

 

IMG_20170110_100001.jpg

 

 

 Après midi carrément différente ! Canicule, des bosses à répétition, très pentues, qui finissent par entamer le physique. Mais le moral faudrait bien plus que ça pour l'atteindre.

 

IMG_20170110_134252.jpg

 

Arrivée à Taumarunui à 17:02 précise après 97 kms et 1300m de dénivelé.

Premier objectif trouver une bière bien fraîche. Et ben c'est pas gagné. Rien de rien, pourtant c'est une ville avec une longue rue commerçante. Et puis un restau indien attire mon regard, il est écrit "bar", et je rentre. Accueil très sympa, restau classe, le gars me donne une bière et je m'installe dans le seul canapé de l'accueil. Je l'apprécie ! La bière, pas le canapé :-)

Courses ensuite au supermarché et direction le camping. À la caisse j'ai fait une heureuse. Il y avait un ticket à gratter, et j'ai gagné ! Une immense serviette de bain. Impossible de la prendre, je l'ai donc donnée à la cliente qui attendait, une femme Maori. Elle était ravie !

Elle est ensuite venue discuter avec moi dehors.

 

  • Mercredi 11 janvier 

 

Départ  à 9:00  pour Turakau, village bord du lac Taupo. En effet je retrouve Kris et son pote Sylvain qui sont dans une grande et belle maison au bord du lac.

Mais avant ça, la route monte à 900m d'altitude, point culminant du voyage pour l'instant, 750m de dénivelé d'un coup.

La pente n'excède pas les 5-8% ce qui me va bien. 

Au sommet vue exceptionnelle. Sur le lac Taupo, et les chaines de montagnes environnantes. Le temps, gris jusqu'à midi, se lève. 

 

IMG_20170111_134238.jpg

 

Ensuite longue descente jusqu'à Turakau, quelques bosses encores quand même, et 1100 de dénivelé aujourd'hui.

 

IMG_20170111_144953.jpg

 

Ce soir repas préparé par Kris. La maison est superbe.

 

IMG_20170111_174857.jpg

La vue de la terrasse 

 

IMG_20170111_191557.jpg

Repas avec Kris et Sylvain 

 

  • Vendredi 13 janvier

 

Départ à 8:20 ce matin de Kuratau, après une journée de repos dans la maison où sont Kris et Sylvain. J'en ai profité pour nettoyer le vélo, il en avait besoin après la Forgotten World Highway et sa gravel road boueuse.

 

Hier soir nous étions invités chez des néo zélandais qui avaient pris en stop Kris et Sylvain le matin, ils allaient faire des courses à 25 km de là, à Turangi.

Il y avait du monde quand on est arrivé. Mais la femme, Jane, s'est assise avec nous et on a pu bien discuter, elle parlait lentement.

Nous sommes rentrés après quelques verres de Chardonnay, du vin français.

 

IMG_20170112_185121.jpg

 

 

 Aujourd'hui direction Taupo. J'ai emprunté la route numéro 1, un peu de trafic mais elle suit le bord du lac Taupo, c'est d'une beauté exceptionnelle. En plus le vent est toujours avec moi.

 

IMG_20170113_114936.jpg

 

J'arrive vers 15:00 à Taupo et les 10 derniers km je les parcours sur une très jolie piste cyclable tout au bord du lac.

 

IMG_20170113_144200.jpg

La piste cyclable le long du lac Taupo

 

Il y a du monde à Taupo !! Ville très touristique et animée sur le bord du lac, du coup je file directement au camping, trop de monde pour moi.

 

L'emplacement est pas mal, j'ai de la place pour la tente !

J'entends parler français à côté, deux camping car, des familles avec des enfants et je vais leur faire un petit coucou. Surprise, le gars me dit qu'ils sont australiens. En fait ils sont bien français mais vivent depuis 18 ans à Canberra. La petite me dit, "c'est une grande ville ( c'est comme Grenoble semble-t-il, 400 000 habitants), mais il n'y a rien".

Ils sont quatre semaines en NZ.

 

 

  •  Samedi 14 janvier 

 

Bonne nuit. L'emplacement du camping était parfait, mais hier soir c'était un peu bruyant. Les gens discutent tard forcément c'est l'été. Et moi à 21:00 suis au lit. Heureusement dans ce cas, boules quies, et hop, silence.

 

Il me semblait bien que ça sentait l'oeuf pourri à cet endroit, je me disais, problèmes d'assainissement dans ce camping. Mais en fait dès le départ, apres 500m, dans une petite dépression sur la gauche à 10m de la route, une énorme fumerolle sort du sol, et là ça sent vraiment !

 Et puis 12 kms plus loin, un lac très beau autour duquel de nombreuses fumerolles s'élèvent, dont une impressionnante. Une maison est juste à côté... Ils n'ont pas peur !

 

IMG_20170114_085855.jpg

 

Pendant une trentaine de kms c'est une plaine que je traverse à l'est de Taupo. dans les deux sens des cyclistes seuls ou par deux me doublent toute la matinée. Au bout de 30km je m'arrête et discute sur une place avec une cycliste qui m'explique que le groupe s'entraîne pour le triathlon. Deux fois l'aller retour jusqu'à Taupo, soit 120kms. Le véhicule porte l'inscription du site web, www.ironmaori.co.nz

Les kms défilent, très plat le matin, puis vallonné l'après midi, mais sans excès. Je traverse pendant 20 kms la Waingaroa Forest, Sur une route où je suis quasiment seul, route bordée par des genêts en fleurs et leur odeur si caractéristique.

 

IMG_20170114_151652.jpg

 

Ce matin en étudiant attentivement le parcours je m'aperçois que hier je n'ai pas été attentif, et me suis fait abusé par Google maps qui prévoyait 70 kms, mais en passant par des routes non revêtues dans la montagne. Après renseignements auprès des locaux, j'ai pris la décision de rester sur les routes revêtues. Du coup, ce soir le compteur affiche 98 kms, je suis un peu déçu, j'aurais aimé un peu plus de cent !

Les dix derniers kms sont un plaisir, une pente extrêmement régulière de 2% descendants durant laquelle je ne donne aucun coup de pédale jusqu'au village.

Courses au Foursquare du coin, j'achète des yaourts et des fruits, et puis les inévitables bananes.

Je suis à Murupara, camping désert, accueil très sympathique par le proprio.

Des la tente montée et la douche prise je file à la taverne du coin me prendre une bière. Dieu qu'elle est bonne !! Et là un homme me fait des signes désespérés pour que je m'installe à sa table.

Il ne peut plus parler, il a un tuyau au niveau de la gorge pour respirer. Il comprend, et je lui explique ce que je fais, d'où je viens, etc. Il s'appelle Juan, il a écrit son prénom sur un papier.

Je suis ému. Il me demande mon âge, et il me dit le sien, on a le même âge, 61 ans.

La patronne du pub aussi m'a demandé mon âge, elle me dit, vous avez 50 ans ? Je réponds, non, 61. Elle ne me croit pas. Devinez comme je suis flatté ! Certaines vont dire que mon ego etc, etc ;-), elles se reconnaîtront !

 

Repas du soir à la cuisine, et je sympathise avec deux jeunes allemands, Mélanie et Mathias, enfin surtout avec Mélanie qui est bien bavarde et très intéressée par mon périple, son copain n'est pas très causant, mais sympa tout de même.

Ils sont de Düsseldorf, ils restent trois mois en NZ après avoir passé un an en Australie.

C'est fou le nombre de jeunes qui voyagent et travaillent en même temps dans cette région du monde. Les plus nombreux sont les Allemands, les Français et les Néerlandais.

 

  • Dimanche 15 janvier 

 

Réveil ce matin avec au dehors une petite bruine persistante et un ciel bien bas et lourd.

Il y a un proverbe qui dit que "la pluie du matin n'arrête pas le pèlerin", moi j'en connais un qui dit que "pluie le matin, tu t'abstiens" ;-).

Et donc je reste un jour ici. C'est calme, pas grand monde, ça me va bien. Et puis j'ai un peu de marge sur ma feuille de route.

 

Onze heure du matin, la sirène du village se met à sonner, longtemps. Décidément ça sonne très souvent les sirènes en NZ. Et puis cinq minutes après de nouveau la sirène qui dure un temps infini. Que se passe-t-il ? C'est sinistre, on se croirait en guerre... Ça me rappelle quand j'étais petit, la sirène sonnait comme ça pour un accident où un incendie. Tout est calme alentour...mystère. Ça fait un peu archaïque ces sirènes qui sonnent souvent. Je ne me souviens pas en avoir entendue une seule dans l'île du Sud.

 

Ce soir je vais au pub, et je retrouve mon copain de hier soir, il est tout heureux de me revoir. Je me prends un verre de vin blanc et m'installe à côté de lui. Il en est à sa deuxième bière, des bières de 0,75 litres.

 

IMG_20170115_190817.jpg

Juan

 

Repas à la cuisine du camping, et toujours de belles rencontres. Deux jeunes allemandes sont en train de manger quand j'arrive et on discute. Elles sont de Stuttgart. Elles posent des tas de questions !

Puis quand elles partent c'est une japonaise qui arrive, et rebelote, je raconte mon histoire qui l'épate beaucoup. Elle est d'Osaka, a 30 ans, a  fait deux ans en Australie, et passe des vacances en Nouvelle-Zélande. Très très gentille.

Pendant qu'on discute, coupure de courant, et puis cinq minutes après sirène. Ça devient lassant cette affaire. Et puis encore cinq minutes après, sirène de nouveau.

 

  • Lundi 16 janvier 

 

Grand beau ce matin ! Un peu frais, 12°.

Départ à 8:15, c'est plat, pas de vent, forêt de pins, cigales, température idéale, ça roule sans efforts d'autant plus que le vent, dès qu'il se lève, me pousse. 

 

IMG_20170116_082438.jpg

 

 

Je fais une pause auprès d'un lac superbe, le lac Aniwhenua.

 

IMG_20170116_090528.jpg

Lac Aniwhenua

 

Puis la route se met à serpenter, à monter et descendre dans un décors très vert, prés, arbres, forêt de nouveau. C'est beau. Et surtout pas de circulation sur cette route vers Whakatane.

La route passe sur un barrage, à droite le lac de retenue est d'un bleu très sombre. Dommage que rien ne soit aménagé pour picniquer car je me serait bien arrêté là.

Pause de midi un peu plus tard à l'ombre en bord de route, très calme. J'apprécie mon petit siège qui me repose bien le dos.

Après la pause de midi, il me reste 30 kms à faire, une bricole mais il fait chaud, très chaud même. C'est plat, c'est droit, c'est un peu ennuyeux mais c'est désert, sauf les 20 derniers kms où je rejoins la route qui vient de Roturua, là il y a un peu de monde.

Sur les conseils de Jan, je me dirige tout de suite vers le bon camping en prenant une piste cyclable magnifique au bord de la rivière. Et le camping est top et pas grand monde.

 

IMG_20170116_152325.jpg

La Whakatane River

 

Le camping est à droite, quelque part au fond, juste au bord de la rivière, et pas loin du centre ville.

Aujourd'hui 82 kms au compteur et 530m de dénivelé.

Je vais rester quelques jours ici, c'est beau et la ville semble très jolie.

 

  • Mardi 17 janvier 

 

Tes belle journée ! Ciel d'un bleu immaculé, pas de vent ce matin, un petit air de paradis.

Je commence par la corvée de lessive, c'est pas qu'il y en a beaucoup, au contraire comme il y en a peu, je lave à la main et ça prend du temps.

Café à la cuisine, et je cause au moins pendant une heure avec un néo zélandais qui habite la côte Est, pas loin de Whakatane. Très instructif. On passe en revue les Maoris et leur intégration dans la société, la délinquance, la météo, les deux îles, etc...

 

Repas de midi sur place, reste de poulet de hier soir, pain, fromage, yaourts, cerises, pêches.

 

Après midi balade au bord de l'eau, je prends la piste cyclable qui longe la rivière et vais vers le port. C'est encore une fois magnifique. Tout est bleu, le ciel, l'eau...des gens se baignent. Ambiance d'été...

 

IMG_20170117_144401.jpg

Le port 

 

IMG_20170117_145940.jpg

 

 

Au retour passage par le supermarché pour quelques courses, c'est à deux minutes à vélo du camping.

 

Et encore la sirène qui sonne ! Il est 16:30.

 

IMG_20170117_142448.jpg

Mon petit coin du camping, tranquille !

 

Balade à pied le soir sur la voie piétonne et cyclable qui l'ont ce la rivière, le soleil se couche, c'est calme, le vent s'est un peu calmé.

 

IMG_20170117_201839.jpg

Neuf heures le soir sur la piste piétonne et cyclable.

 

  • Mercredi 18 janvier 

 

Relax encore aujourd'hui, je reste un jour de plus, l'endroit est tellement agréable et calme que j'en profite.

Ce matin au réveil, un WhatsApp de Marion (rencontrée précédemment pour ceux qui s'en souviennent) me demande si je vais bien, car elle a entendu qu'une attaque avait eu lieu à Whakatane. 

En cherchant sur internet, effectivement hier vers 16:00 (la sirène c'était ça), deux gangs se sont affrontés lors de l'enterrement de l'un des leurs. Le cercueil est tombé sur la route, il y a  eu des tirs, des blessés. Je n'en reviens pas ! Un si beau coin, on ne se doute pas de ca. Et moi qui me baladait tranquillement à vélo dans le bled...

L'affrontement a opposé les Mongrel Mob aux Black Panthers, sur fond de trafic de drogue et d'armes. On croit rêver ! Ces organisations sont puissantes, les Mongrel Mob ont des ramifications jusqu'en Australie. Elles sont composées de Maoris et de personnes qui viennent des îles du Pacifique. On rêve un peu moins de la Nouvelle Zelande là, n'est-ce pas ?

 

Sinon cette nuit, ça y est, j'ai senti ma première secousse sismique ! Oh pas forte, mais une vibration nette dans le sol, j'étais réveillé. En plus comme je ne gonfle quasiment plus mon matelas à cause de l'hernie, et bien je suis en contact avec le sol. Je ne peux pas dire que je sois vraiment rassuré...pourvu que tout ne pète pas avant que je reparte ;-)

Le gars du camping m'a de plus indiqué que l'activité sismique en NZ était en très forte augmentation depuis six mois. Rassurant !

 

Changement de temps aujourd'hui, ciel couvert, température douce, un peu de vent. Dans l'île du Sud s'annonce une tornade violente, un phénomène assez rare d'après le patron du camping. Jan est à Géraldine, il a en ce moment de la pluie violente. Marion et sa bande sont à Te Anau et ont le même temps. Cette dépression importante effleure l'île du Nord, et c'est pourquoi le temps change. 

 

Sinon côté pratique aujourd'hui, juste un saut au supermarché pour acheter du frais.

Je lis beaucoup. La salle télé lecture possède de confortables canapés :-).

 

  • Jeudi 19 janvier 

 

Et maintenant voilà la pluie et le vent. Tout ça est la conséquence de l'ouragan qui traverse en ce moment la partie centrale de la NZ, à cheval sur les deux îles, et je suis juste au bord côté nord. Donc bloqué aujourd'hui.

À Wellington le avions sont au sol, les ferries à quai, vent violents.

Dans l'île du sud notamment le Canterbury et Nelson, routes inondées, coupées, glissements de terrain. Décidément, cette île du Sud n'est pas épargnée cette année.

À midi à la cuisine du camping j'ai croisé un allemand qui se balade en vélo comme moi. Il a 55 ans et m'a avoué trouver très dur de faire la Nouvelle-Zelande à vélo, plus dur  que l'Australie dont il vient. Il reste sept semaines et puis rentre au pays.

Mon pote Jan est bloqué à Fairlie, il a loué une cabine dans un camping, il attend la fin de la pluie...

Cet après-midi va être consacrée à une activité que j'aime beaucoup aussi, la sieste :-).

 

J'ai bien sympathisé avec le collègue cycliste allemand, on a la même philosophie du voyage. Lui reste encore demain ici parce que l'endroit est chouette.

 

  • Vendredi 20 janvier

 

Départ ce matin vers 9:00 tranquillement, l'étape est courte, une cinquantaine de kms.

Je sors de la tente, le ciel est d'un bleu immaculé. Il a plu cette nuit, et le bleu semble encore plus intense. Belle journée qui s'annonce, bien sûr je commence à me méfier, ça change très vite.

Je longe la côte et c'est beau. 

 

IMG_20170120_093659.jpg

 

Là je suis assis au bord de l'océan Pacifique, le ciel est un peu couvert et donne une ambiance assez particulière en rendant l'eau un peu plus sombre. Cet océan dégage une impression de puissance et parfois cela m'angoisse un peu. Non décidément ces vastes étendues, que Baudelaire qualifiait de gouffres amers, ne sont  définitivement pas pour moi.

 

IMG_20170120_123233.jpg

 

Je distingue très bien à l'horizon White Island, qui est une île très spectaculaire à visiter car c'est en fait un volcan en activité, certe peu actif, mais on voit très bien les colonnes de fumée de soufre qui s'élèvent dans le ciel. Elle est à 60 kms environ à vol d'oiseau.

J'ai un moment envisagé d'y aller, mais le prix m'a dissuadé, 250 dollars (170 euros), auxquels il faut ajouter le casse-croûte éventuellement, et des options de visites sur place.

 

Il me reste une dizaine de kms à faire, c'est bien, j'ai tout le temps de flâner. Pour les jours prochains la météo est vraiment très incertaine, aussi je n'ai pas décidé encore de la route que je prendrai. J'ai le choix entre faire l'East Cape, route le long de la côte, déserte, pas où peu de magasins, peu ou pas de campings. Ou bien aller directement à Gisborne en traversant des gorges qui sont paraît il magnifiques.

 

Il est 13:30 passées quand j'arrive à Opotiki, et après un passage au New World pour quelques courses je déambule dans la ville lorsque je passe devant un fast-food à sushis. J'en achète cinq ou six et je m'installe. Pas mauvais, bien meilleur en tout cas que les fish and chips classiques.

Un jolie petite blonde au yeux bleus est à la caisse, et comme il n'y a plus personne on échange quelques mots, elle me demande d'où je viens, et quand je lui dis que je suis français, elle me répond  en français, "moi aussi!". Elle est de Lyon, travaille ici en working holidays. Elle veut rester deux ou trois ans car elle se plaît beaucoup. Elle s'appelle Camille.

 

Direction le camping. Camille me conseille celui où elle est, mais il faut que je revienne en arrière sur quelques km, et il au bord de la mer, piscine, etc, je crains la foule. Et puis il est cher.

Celui du centre n'a pas de bons commentaires sur Wikicamps, je tente quand même. Grande surprise agréable, accueil très sympa, wifi gratuit qui marche du tonnerre, emplacement pour la tente très grand, douches gratuites parfaites et spacieuses, cuisine vaste et nickel, salle télé lecture très agréable...Je ne comprends pas les commentaires négatifs que j'ai lu. Et en plus tout ça pour 15$, et tout près du centre. Y en a qui ne sont jamais contents !

 

Samedi 21 janvier

 

Nuit très agitée. Cette fucking sirène a sonné entre minuit et une heure du matin, trois séries très longues. Je me suis levé, suis allé vers la route, et là j'ai rencontré deux personnes comme moi assez inquiètes. La dame me dit qu'il y a eu un séisme dans la Bay of Plenty. Rassurant.

Personne d'autre ne bouge...Le gars appelle finalement la police qui lui dit que l'alarme est levée.

Il fait un froid de canard ! Et le ciel est fabuleux. La vois lactée se détache sur un noir d'encre, et des milliers d'étoiles brillent. Des planètes aussi. Le spectacle est saisissant et d'une grandeur qu'on ne connait malheureusement plus chez nous.

 

Ce matin départ à 8:30 pour Matawai. Je laisse tomber la côte Est, marre de ces alertes tsunami qui m'angoissent un peu. 

Belle journée, ciel un peu gris le matin, ça se lève ensuite un peu. Petite brise qui me pousse, parfait. Je remonte la vallée de Waioeka, les gorges plutôt, une vallée sauvage aux fond de laquelle coule une belle rivière.

 

IMG_20170121_102240.jpg

 

 

Passage à 750 m d'altitude, un joli col, pas donné dans les  derniers kms à 8-12%.

La vallée derrière le col est également de toute beauté.

IMG_20170121_151259.jpg

 

 

Arrivée vers 16:30 au camping, je suis seul ! 

Accueil très sympa, j'ai tout le camping pour moi, la cuisine, les douches. 

Matawai est un village fantôme. Hôtel fermé, restau également. Un rue très courte avec des magasins qui ont eu leur heure de gloire mais c'est fini. Il subsiste une pompe à essence.

Il fait froid. Je suis à 500m d'altitude. Mon duvet bien chaud m'attend !

 

Dimanche 22 janvier 

 

Pluie et vent violent ce matin, je ne bouge pas, impossible. La tente manque s'envoler à chaque rafale, et plus embêtant un peu d'eau rentre, un goutte à goutte juste sur ma tête ! Pas énorme mais pénible.

Un gars de Gisborne est arrivé hier soir assez tard en van, on prend le petit-déjeuner ensemble dans la cuisine. Il a un accent abominable ! Dur de le comprendre, mais on se débrouille. 

 

Cet après-midi la pluie a cessé mais pas le vent qui est très violent. J'ai arrimé la tente avec trois autres ficelles, tellement elle subissait les assauts du vent.

Deux jeunes Français de La Ciotat sont arrivés trouver un refuge ici. Paul et Élodie. Vraiment gentils tous les deux, ils sont comme beaucoup de jeunes en working holidays, Ils ont 21 ans.

Et puis en fin d'après midi débarquent quatre autres français ! Eux sont du Mans, Julien, Maëlle, Inès et Marion. Sept français dans ce village perdu !

La soirée est très sympa, tous autour de la table. Paul a pêché une truite et on la partage, c'est délicieux.

J'ai fait une photo du groupe, et je m'aperçois  ce matin que Marion n'est pas dessus ! Si tu me lis Marion, pardonne moi, mais avec tout ce monde je n'ai même pas compté.

 

IMG_20170122_200758.jpg

Julien, Maëlle, Inès, Élodie, Paul

 

  • Lundi 23 janvier

 

Ce matin il fait froid, 12°, et avec le vent c'est frigorifiant. Petit déj seul, tout le monde dors encore.

Je plie la tente et je croise Inès et Marion. Puis Paul qui sort de sa voiture.

La tente a pris l'eau cette nuit...c'est mouillé sous mon matelas. Il doit y avoir un petit trou dans la toile de sol, c'est embêtant. Va falloir que je repère ce trou, et le réparer, j'ai le kit de réparation heureusement.

Je pars vers 8:45, et oh joie, le vent me pousse. Résultat 25 kmh de moyenne la première heure. Et plus ça descend tout le long. L'étape fait 75 km aujourd'hui jusqu'à Gisborne. La temperature est mieux, 20°, faut dire que je suis descendu pas mal. 

 

IMG_20170123_095610.jpg

 

Vallée très sèche, de la vigne surtout et étrangement du maïs très beau et très vert dans cette région sèche. OGM...?

 

IMG_20170123_122411.jpg

Un vignoble

 

Des centaines de moutons me voyant passer se mettent à bêler et courent vers moi. Ils ont sans doute faim, l'herbe est sèche mais plus sûrement soif. Pauvres bêtes...

Me voilà à Gisborne, vite fait bien fait, à plus de 21 km/h de moyenne, j'y suis vers 13:30 après plusieurs pauses.

Le camping est au bord de l'eau... J'espère que les sirènes seront silencieuses cette nuit.

Je reste demain ici, je vais visiter, le bord de mer a l'air très beau, ainsi que la ville.

Courses au Pake 'n Save du coin, et j'entends quelqu'un qui crie mon prénom. Je me retourne et c'est Élodie et Paul. Je suis heureux de les revoir. Paul me dit qu'il a pêché une truite de trois kg, et il me propose qu'on la mange ensemble. 

Ils n'ont pas encore trouvé de camping, et celui où je suis est trop cher pour eux. Finalement on laisse tomber. Dommage.

 

Dans la cuisine du camping, une affiche sensée me rassurer :

 

IMG_20170123_190826.jpg

 

J'en ai ma claque des tsunamis ! J'ai repéré un point haut, mon vélo est prêt ;-)

 

  • Mardi 24 janvier 

 

Ce sont les rayons du soleil qui me réveillent ce matin. Il fait frais dans la tente, 11°. Le ciel est tout bleu, et pas un souffle d'air. Je regarde l'altimètre, il indique -120m, il était à zéro hier soir. C'est bon signe, un anticyclone s'installe.

 

Balade à pied sur le bord de mer, des gens sont déjà dans l'eau.

 

IMG_20170124_082517.jpg

 

Ballade à vélo long de la mer ce matin, puis le long de la rivière sur une belle piste cyclable.

 

IMG_20170124_103325.jpg

 

 

Sur le bord de mar, une très belle statue de James Cook, avec sa vie brièvement résumée.

 

IMG_20170124_105911.jpg

 

Ensuite visite à pied de la ville. C'est très animé, le centre ville n'est pas très étendu, et il y a beaucoup de magasins. 

Petit café expresso dans un bar, le café est bon.

 

IMG_20170124_133138.jpg

 La rue principale de Gisborne 

 

Retour au camping et je m'installe au frais dans la salle télé pour préparer le programme des prochains jours. Comme j'ai un peu de temps, je vais faire un détour par Wanganui, ce qui me fera remonter un peu vers le Nord Ouest, avant de descendre sur Feilding chez Glen, une néo zélandaise que j'ai rencontrée l'an dernier, elle était avec sa sœur Lis et son beau frère Arthur, et elle m'avait laissé ses coordonnées.

 

  • Mercredi 25 janvier 

 

Dpart à 8:30 ce matin, temps doux, 20° déjà à 8:00 du matin. Ciel gris, voilé plutôt, le soleil filtre. Direction Napier par la SH2. Peu de voitures mais beaucoup de camions, de bois essentiellement, ce qui n'est pas mieux.

Le vent me pousse encore ! Décidément je suis béni d'Eole depuis un certain temps.

Apres une trentaine de kms, belle grimpette jusqu'à 600m d'altitude juste avant midi et pause bienvenue au sommet à une aire avec des tables. Discussion avec un couple de canadiens de la côte Ouest, très intéressés et avenants.

Cette côte Est est très sèche, l'herbe est jaune dans les prés et le maïs a du mal à pousser. Lors d'une pause devant l'entrée d'une ferme, le proprio est arrivé et s'est arrêté. Il m'a dit que cette sécheresse n'était pas inhabituelle.

 

J'ai grimpé le dur le matin, après midi descente tranquille. Et qui je croise ? Un attelage bizarre style vélo couché mais avec deux roues à l'arrière et un confortable siège. Derrière il tire une remorque.

Il ? Ah ben non, il semblerait que ce soit une femme vu sa belle poitrine. Mais d'un autre côté, voix et visage masculins. Et puis il a un short cycliste qui me fait dire sans ambiguïté que c'est "il" ;-)

Bon on discute. Il où elle passe sa vie depuis 14 ans sur ce vélo, à voyager essentiellement en Nouvelle-Zélande ! C'est sa maison. Quelle rencontre ! 

Et à un moment je lui dis que je m'appelle Adrien, et elle me répond moi c'est Anna. Donc c'est "elle".

 

IMG_20170125_133711.jpg

Anna et son drôle de vélo 

 

Je traverse ensuite une immense exploitation de bois où des machines coupent et elaguent les sapins. La montagne est complètement saignée, ça fait mal au coeur.

 

IMG_20170125_135945.jpg

 

Ce soir un petit camping dans un bled qui s'appelle Morere, juste à côté d'une jolie rivière, le paradis ! Enfin presque parce qu'il y des sandflies.

 

Quand je suis arrivé le patron m'a fait visité, et puis je lui ai demandé s'il y avait de la bière, sa réponse a été non (pas de licence), puis il m'a dit qu'il en avait chez lui, et m'en a vendue une finalement pour deux dollars. Je l'ai bien appréciée !

 

IMG_20170125_164236.jpg

C'est sympa n'est-ce pas ?

 

Repas du soir en cuisine avec deux Suisses Allemands, Christophe et Daniela. Lui c'est le portrait de Reinold Messner ! Pour les jeunes qui ne savent pas qui c'est, c'est l'un, sinon le meilleur alpiniste de tous les temps.

 

  •  Jeudi 26 janvier 

 

Le compte à rebours commence, dans un mois jour pour jour je prends l'avion du retour à Christchurch. Ça passe...

 

Nuit superbe, calme, bercée par le bruit de la rivière, je ne connais pas de meilleur somnifère.

 

Étape très courte aujourd'hui, 42 kms jusqu'à Wairoa.

Le paysage est sec, des collines sur ma droite, la mer de l'autre côté. J'aime cette sécheresse dans le paysage sans la chaleur ! 

 

IMG_20170126_092706.jpg

 

 

Wairoa est une jolie petite bourgade en bord de mer,  mais aussi le long d'une rivière très large et calme. 

 

IMG_20170126_121947.jpg

L'arrivée à Wairoa, très beau cet arbre.

 

Je pousse mon vélo en déambulant dans la rue principale et je recroise Daniela et Christophe. Ils cherchent un truc à manger, et me proposent de les accompagner. On rentre dans une "bakery" qui fait un peut tout. Sandwich, boisson et salade de fruits pour moi.

Christophe est mécanicien de précision sur machines et Daniela vient de terminer ses études de professeur en Arts.

 

Puis direction le camping tout au bord de la rivière, il n'y a personne ! La femme me dit de me mettre où je veux. J'aime quand c'est comme ça.

 

Un jeune Suisse qui s'est installé à côté vient me voir et on discute un bon moment. Lui voyage pendant trois mois en stop ou en bus. Il fait des sentiers de randonnée. Ça fait deux semaines qu'il est là, il reste trois mois. Il s'appelle Béat.

 

Repas du soir sur une table à côté de ma tente, le confort ! Température d'été, il fait 24 degrés, il est 19:00.

 

 

 

  • Vendredi 27 janvier

 

 

Très belle étape, dure, longue, vallonnée, mais le paysage est à la hauteur. Brûlé, sec, désertique, j'adore. Il a fait chaud aujourd'hui, première journée de canicule, j'ai souffert de la chaleur cet après midi.
Je suis parti tôt à la fraîche, c'est tellement agréable le matin de rouler seul, dans cet air si pur, sous ce ciel limpide.

 

IMG_20170127_082437.jpg


À Putorino, au bord de la route, au milieu de nulle part, à 2 heures de l'après-midi en pleine chaleur, un bar !! Je résiste à la tentation de la bière, et je bois un Coca-Cola bien frais. Je vous garantis que ça fait un bien fou !


Seul bémol de la journée, les camions. Il y en a sur cette route, et parfois trop près.


Ce soir je suis à Tutira, au bord d'un lac d'une réelle beauté, et d'un calme parfait. Camping aménagé gratuit, des toilettes (propres, avec du papier !), Un robinet d'eau où je me lave au gants de toilette, mais il faut la faire bouillir avant de la boire.

 

IMG_20170127_194017.jpg


Le site est ombragé et vaste, quelques campeurs mais on est loin les uns des autres.
Quelques sandflies, mais ça c'est partout.

 

IMG_20170127_193351.jpg

 

 

  • Samedi 28 janvier 

 

Belle nuit, calme, et surtout bien noire comme je les aime, sans lumières parasites, et un ciel étoilé superbe.

 

Petit-déjeuner devant la tente, réchaud, café, muesli, bananes, pain, confiture. Le repas que je préfère !

 

Courte étape jusqu'à Napier aujourd'hui où je compte rester une journée complète pour visiter. La route commence par 300 m de dénivelé, ça réveille. Puis longue descente vers le bord de mer.

 

Je passe devant une vente de fruits et légumes en bord de route et je m'arrête. Je repère tout de suite dehors l'étalage avec les fruits en solde, et je prends des nectarines et des abricots. Ils sont mûrs à point et délicieux ! Du coup comme j'ai avalé tous les abricots j'en rachète pour ce soir.

 

Je longe la côte un bon moment, sur une très belle piste cyclable et j'aperçois Napier de l'autre côté de la baie, ville construite sur une très haute falaise avec un côté qui plonge dans la mer, et où de nombreuses maisons sont construites.

 

IMG_20170128_121019.jpg

Napier est tout au bout, de l'autre côté de la baie, sur la falaise.

 

Je cherche un camping, et celui du centre le mieux placé est à 53$ la nuit !! Du coup je me pose à 4 km avant, très calme, grands espaces pour la tente, et le coin des tentes est quasiment désert.

 

Après midi lecture, puis courses. Je fais quelques kms et je me retrouve dans Napier. Cette ville est magnifique ! Vraiment la première ville néo zélandaise que je trouve très belle. On entre par une route qui traverse la mer en venant du nord. Le port de plaisance est grandiose, tout est beau sous le soleil.

 

IMG_20170128_163241.jpg

 

Et là devinez quoi, je bois une excellente bière brune en écoutant de la chanson française dans un pub du port.

 

  • Dimanche 29 janvier 

 

Levé à 7:00 ce matin, petit coup de fil à Randens où tout le monde est en train de boire de la margarita. 

 

Ciel immaculé ce matin, pas un souffle d'air, il fait frais, et je prends mon petit déj à côté de la tente. Hier j'ai récupéré une table et deux chaises qui trainaient, c'est le confort.

 

Courses ce matin au New World qui est à cinq kilomètres pour avoir des produits frais, retour à midi.

 

Toute la journée le réseau mobile Spark, opérateur Télécom historique, est planté. Comme je me balade en ville je suis passé à la boutique, c'est une panne majeure qui affecte les deux îles. 

 

Napier est une très belle ville, séparée en deux, côté Nord où je suis et coteSud de l'autre côté de la falaise qui s'avance dans la mer. Une piste cyclable en fait le tour, et c'est très agréable de longer la mer. Le Sud de Napier est très vivant, tous les magasins sont ouverts même le dimanche après-midi.

 

IMG_20170129_145015.jpg

La rue principale de Napier Sud

 

IMG_20170129_160600.jpg

La piste cyclable du bord de mer

 

 Le réseau est revenu à 18:00. Belle panne ! Des travaux programmés dans le sud de l'île du sud, et voilà le résultat. 

 

  • Lundi 30 janvier 

 

Tres courte étape au programme aujourd'hui, je vais à Hastings, à 30 kms de là. 

La nuit fut bonne comme d'habitude, même si on entendait un peu les poids lourds hier soir, mais je me suis endormi rapidement. Ce côté de l'île est très fréquenté, il fait partie d'un des endroits les plus touristiques de l'île du Nord.

 

Très belle piste cyclable le long de la mer, puis jusqu'à Hastings pour finir. Pas un seul mètre sur une grande route ! 

 

IMG_20170130_111625.jpg

 

À un moment un cyclo chargé me dépasse, il est sur la route nationale et va vite.

 

Arrivé à Hastings, je me dirige vers le supermarché et là je retrouve le cyclo allemand que j'avais croisé à Whakatane ! Il s'appelle Holgae. On va au même camping. C'est lui qui m'a doublé tout à l'heure.

 

Au camping trois néo zélandais qui sont mes voisins engagent la conversation, et l'un deux me donne ses coordonnées au cas où je passerais dans son coin, mais malheureusement ce ne sera pas le cas.

 

Je m'aperçois que je n'ai rien avalé depuis ce matin, et qu'il est déjà 14:00, pas étonnant que je me sente un peu faiblard. Je mange tranquillement assis à une table qui est tout près de la tente.

 

Je retrouve Holgae à la salle lecture, et on discute un bon moment. Il roule toute l'année, même en hiver. Il fait entre 10000 et 15000 kms par an. 

 

Mardi 31 janvier 

 

Que de rencontres aujourd'hui !! J'ai quitté Hastings vers 8:30 ce matin, non sans avoir encore beaucoup discuté avec mes voisins néo zélandais.

 

Route secondaire déserte et d'une total beauté. Il fait frais, ça roule tranquillement. Il y a quelques vignobles, mais essentiellement des prairies desséchées, le paysage est parfois lunaire tellement la couleur est jaune.

 

IMG_20170131_103700.jpg

 

Petite pause bananes au bord de la route et un cyclo solitaire arrivé. C'est Colin, néo zélandais, il roule cinq jours de Hastings à chez lui, il habite Levin.

 

Du coup on ne se quitte pas de la journée et à midi on s'arrête dans une taverne boire un coup et manger des frites.

 

IMG_20170131_120501.jpg

Colin

 

L'après midi je m'arrête à Waipawa au camping, Colin continue plus au sud, mais c'est la grosse route et j'ai pas envie aujourd'hui.

 

Et là je me pose à côté de cyclos, un couple, des Suisses qui parlent français, Brigitte et Fred. Ils ont quitté la Suisse en Mai 2014 et font le tour du monde. Ce qui est incroyable c'est l'âge de Brigitte, 62 ans ! Lui en a 52, 10 ans de moins. Elle paraît pas plus de 45, le vélo fait rajeunir !!

 

Ils ont de la bière au frais dans la cuisine du camping et m'en offre. Intéressante discussion avec eux.

 

  •  Mercredi 1er février 

 

Petit déjeuner avec Fred et Brigitte ce matin. Ils sont vraiment sympas tous les deux.

Si ça vous intéresse leur tour du monde ils ont un blog :

 

http://polops.blogspot.co.nz/?m=1

 

Temps gris ce matin puis un peu de pluie. Je m'équipe et comme d'habitude ça ne dure pas.

 

Lors d'une pause pour m'équiper contre la pluie, je m'aperçois que je franchis le 40eme parallèle Sud !

 

IMG_20170201_093804.jpg

 

Colin est loin devant moi, on prend la même route tranquille. La forme des collines est assez spéciale, je dirais même que c'est une spécialité de l'île du Nord.

 

IMG_20170201_114851.jpg

 

Tranquille, façon de parler, ça monte et ça descend, et puis le vent se lève, il est de face pour une fois, mais bien fort. Faut bien que je passe à la caisse de temps en temps, je trouve que j'ai été gâté depuis quelque temps. Je ne suis pas loin de Dannevirke, il reste 9km, mais vent très fort et route nationale. Colin m'a fait un SMS, un camion l'a pris et l'a emmené à Dannevirke.

 

Je m'arrête dans un café prendre une boisson fraîche, pêche mangue, gazeuse mais goût étrange.

 

Il reste 9 kms à faire, mais le vent est dangereux sur cette route. J'arrive sans encombre au camping, vraiment super calme et à l'écart de la route, on n'entend rien, sinon le vent dans les arbres. Prix de la nuit 8 $ ! Cabines à 20$ ! C'est vraiment peu cher pour un camping aussi chouette avec tout le confort, douches gratuites et illimitées en plus.

 

Je retrouve Colin, et un autre cyclo, Holgae. Il a fait Hastings Dannevirke direct par la SH2, vent dans le nez, malmené par les camions et les voitures, je ne voit pas l'intérêt.

 

Colin m'offre un café et on discute une bonne heure, attablé devant la cuisine. Je dois me concentrer, mais je comprends à peu près tout, il parle bien.

 

  • Jeudi 2 février 

 

Il pleut des cordes ce matin. Je suis un peu ennuyé, ma tente prend l'eau, et ça c'est plutôt embêtant. Je soupçonne d'où vient la fuite, dans doute la couture supérieure, mais comment colmater ? La fuite est juste zu dessus de ma tete, très agréable :-)

 

Donc là c'est lecture dans la cuisine, je suis avec Holgae qui bouquine également. Colin est parti, il doit rouler sous la flotte, mais il doit rentrer chez lui.

 

Un vrai déluge toute la matinée ! Quelques cafés ont fait passer le temps ce matin, et je suis allé jeter un oeil dans ma tente, toujours cette petite fuite mais rien de catastrophique, juste qu'elle est très mal placée. J'espère que la nuit sera sèche, demain il doit faire beau.

 

Repas du soir en cuisine, entouré de jeunes allemands très sympas et d'une canadienne de Vancouver. J'ai acheté une bouteille de vin, rien de tel pour amorcer la discussion ! Ils s'appellent Dominique, Moritz, Jacob pour les Allemands et Angela pour la Canadienne. Soirée très agréable encore une fois.

 

Angela est en NZ depuis quatre ans et travaille dans une maternité. Elle espère avoir son visa de résidente.

 

IMG_20170202_201658.jpg

Angela 

 

La pluie n'a pas arrêtée une seule minute. Je suis allé faire des courses au New World du coin lors d'une acalmie dans l'intensité. 

 

La pluie vient de cesser il est presque 20:00.

 

  • Vendredi 3 février

 

Je reste là aujourd'hui. C'est tellement un havre de paix que j'en profite.

Et puis faut que je règle rapidement un problème, ma carte Visa Premier ne fonctionne plus, elle est rejetée quand je fais un retrait.

Trois appels au service, et malgré les promesses que c'était débloqué, ça ne marche toujours pas. Il me reste à peine 150$ dans quelques jours je serai SDF ! On me dit d'appeler la Banque postale, mais ils dorment quand moi je suis réveillé. Et donc comme ce camping ne coûte que 8 $ la nuit, je reste là pour économiser.

Sinon belle journée ensoleillée avec toujours du vent. Je me suis baladé ce matin dans un parc animalier juste à côté du camping, très beau et calme, j'étais seul.

IMG_20170203_111200.jpg

Un daim pas peureux du tout

 

Puis cet après-midi balade en vélo en ville, me suis avalé une grand assiette de riz avec du porc dans un restaurant asiatique pour 9 dollars.

 

Et ce soir belle soirée d'été, mais ça fraichi un peu.

 

  • Samedi 4 février 

 

Réveillé assez tôt ce matin, petite fraîcheur dans la tente, dehors 14°. Décidément les températures moyennes sont assez basses. Vent frais et temps nuageux.

 

Direction tout d'abord Woodville, mais avant ça essai de retrait au distributeur de la banque de NZ, et nouveau refus. Puis en cherchant tout simplement à me mettre au l'abri du vent dans une rue perpendiculaire je suis tombé sur un distributeur de la Westpac, banque australienne, et la bingo, j'ai pu retirer de l'argent. Incompréhensible.

 

Petites routes pour aller à Woodville, mais le vent souffle très fort de face.

 

IMG_20170204_103833.jpg

 

 

À Woodville pause pour manger à midi, puis plutôt que prendre directement Ashhurst par la grande route, je prends la Saddle Road, qui monte à presque 400m. Gros pourcentages et vent dans le pif rendent la montée difficile. Au sommet la vue est spectaculaire sur les plaines de l'Est d'abord, puis de l'Ouest ensuite. Je change de côté en fait et c'est déjà beaucoup plus vert.

 

Au sommet un champ d'éoliennes impressionnant est construit bien au vent. Mais ce qui m'intrigue, c'est que plus de la moitié des éoliennes sont à l'arrêt, avec le vent qu'il y a c'est anormal.

 

IMG_20170204_135930.jpg

 

Jolie rencontre au camping de Ashhurst en la personne d'Ingrid, jeune femme autrichienne de 25 ans environ qui voyage seule à velo. Elle arrive de l'île du sud et remonte vers le Nord. Elle est en Nouvelle-Zélande pour trois mois.

 

Décidément aujoud'hui dans ce camping c'est le jour des filles qui voyagent seules, j'ai croisé Jessica, une jeune hollandaise qui est trois mois en Nouvelle-Zélande aussi. Elle descend vers le sud.

 

  •  Dimanche 5 février 

 

Dimanche 5 février

Nuit calme. Petit déjeuner devant la tente, je me suis levé à 7:00. En allant chercher de l'eau pour le petit-déjeuner, je remarque Ingrid a déjà tout plié, elle est partie.
En revanche Jessica n'a pas l'air d'avoir émergé. En partant je la croise elle fini de plier, je l'attends, on discute et on part ensemble. Elle prend la Saddle Road que j'ai prise hier, et je la mets sur la bonne route. Elle n'a qu'une carte à très grande échelle, pas précise du tout. Mes cartes au 250000 lui fond envie.
C'est sa toute première rando à vélo, et elle démarre direct par la NZ. Elle aurait du en faire au moins une avant pour tout mettre au point. Elle est chargée comme une mule et me dit qu'elle a pris beaucoup trop de choses.

Je lui demande combien de km elle fait en moyenne par jour, elle me répond 130. Je lui faits confirmer, et elle me redit 130. Je suis impressionné mais j'ai du mal à le croire, d'autant plus qu'elle a fait 60 aujourd'hui et va faire 70 demain. Elle a voulu m'epater !


Je continue dans la Pohangina Valley, route très calme, peu vallonnée, vent nul. À un carrefour une voiture très vieille arrive, tourne, et cale. Impossible de repartir, j'aide le conducteur à pousser sa caisse au bord de la route. C'est une Camaro de vingt-six d'âge, elle a de l'allure, toute jaune, décapotable, mais en panne. Je le laisse et continue ma route, je ne lui suis d'aucun secours en mécanique.
Arrivée tôt au camping au bord de la rivière, c'est bien plein au premier abord, mais je me rends vite compte sur les gens sont agglutinés au même endroit. Je trouve un petit coin ombragé loin de tout le monde, tranquille !
Je monte la tente et je mange tranquillement assis dans mon siège. J'apprécie ces instants de calme et de repos. Puis douche.

 

Ensuite balade à pied sur un sentier qui serpente parmi des arbres gigantesques, des Totara Trees, qui peuvent vivre jusqu'à 1000 ans. Celui de la photo fait plus de deux mètres de diamètre.

 

IMG_20170205_160421.jpg

 

Le camping est près de la Pohangina River et les gens se baignent dedans, il fait très chaud cet après-midi.

 

IMG_20170205_152043.jpg

 

  •  Lundi 6 février 

 

Levé à 6:30, Petit déjeuner dans le calme du matin devant ma tente, j'adore ces instants.

Pendant que je mange, un néo zélandais vient discuter un moment, puis un peu plus tard c'est une femme qui est très intéressée par mon siège. Je lui fait essayer, et elle reste un long moment.  Elle est de Hastings.

 

Départ finalement vers 9:15, je prends une petite route non revêtue qui me ramène sur Palmerston North, mais de l'autre côté de cette vallée magnifique.

Évidemment pas un chat sur cette route, le bonheur de pédaler tranquillement, seul, dans une nature calme et déserte.

 

IMG_20170206_085526.jpg

 

 

Je rejoins la route revêtue, vent dans le dos, ça avance vite. Un cycliste me double, je prends la roue (c'est rare !), et finalement il ralentit (il a vite compris qu'il n'avait aucune chance ;-) ) et on cause tout en roulant côte à côte. Il est d'origine irlandaise, installé en NZ depuis 10 ans.

 

Arrêt café à Ashhurst vers 11:00, au Fusion Café, recommandé par plusieurs cyclos. Le café est bon, je prends une pâtisserie à la pêche et au fruit de la passion, mais elle est plutôt fade.

 

Pluie annoncée pour demain et après-demain, mais quand je vois le ciel je me demande si ça ne va pas être pour tout de suite.

 

Pour aller à Palmerston North, j'emprunte une piste cyclable superbe qui, pour une fois, est goudronnée. Elle longe une large rivière. Mais le vent s'est bien renforcé et c'est pénible de lutter. Par endroit je suis à l'abri.

 

IMG_20170206_125601.jpg

 

J'essuie quelques gouttes de pluie, mais qui cessent vite. La piste longe la rivière sur au moins 7 à 8 kms, c'est calme, pas grand monde, quelques joggers.

 

Au camping ma tente est sous de grands arbres, dont une branche vient de casser et est tombée à cinq mètres de la tente à cause du vent. Pas très rassurant !

 

  • Mardi 7 février 

 

Il n'y aura malheureusement pas de troisième partie à ce blog (l'île du Sud), je rentre d'urgence en France car ma mère est au plus mal.

 

Demain je vais à Feilding chez Glen, Elle va m'aider à emballer le vélo et me conduire à l'aéroport de Palmerston North. De là je prendrai l'avion pour Christchurch, j'ai un vol samedi en fin d'après midi pour Lyon.

 

Merci sincèrement à tout ceux qui m'ont lu et écrit.

 

Cet après-midi comme j'étais bloqué par la pluie à Palmerston North, je suis allé en ville. Une curiosité à voir est l'horloge carrée dans le Square.

Et j'en ai profité pour visiter le musée du Rugby ( à défaut de voir un match, car c'est la trêve de décembre à février), musée très très intéressant. Le Rugby néo zélandais est en effet né à Palmerston North. Beaucoup de rétrospectives, d'images, d'articles de journaux, et je peux vous dire que la France tient une bonne place. J'ai bien discuté avec le gars à l'entrée qui m'a expliqué comment commencer la visite, et le contenu du musée. J'étais seul, le pied !

 

Voici les paroles du fameux Haka néo zélandais 

 

IMG_20170207_153640.jpg

 

Il est chanté en Maori sur les terrains de rugby 

 

IMG_20170207_153729.jpg

Et la traduction

 

 

 

  • Mercredi 8 février 

 

Et bien voilà c'est terminé, je suis à Feilding, il est midi, et je me suis installé dans un restaurant indien, ça sentait tellement bon en passant devant.

 

Un peu tristes ces derniers kilomètres avec pourtant un bon vent favorable, des petites routes très sympa dans la nature. J'ai fait durer le plaisir mais rien à faire, ça a fini par se terminer.

C'était ma dernière nuit sous la tente, j'ai très bien dormi.

 

Petit tour dans la ville qui est assez vite parcourue. C'est agréable, pas très animé comme beaucoup d'autres villes moyennes.

 

IMG_20170209_130134.jpg

L'entrée de Feilding, agréable.

 

Très bel accueil ensuite chez Glen. Je l'avais rencontrée l'an dernier à Culverden, dans l'île du Sud, avec sa sœur et son beau frère.

 

  • Jeudi 9 février

 

 Ce matin direction le magasin de vélos local pour récupérer un carton. Ils sont tous trop courts, donc on en prend deux, que je découperai pour en faire un seul. 

J'ai réservé l'avion pour Christchurch, samedi matin à 9:40. Et départ le soir pour la France depuis Christchurch, cela m'évite une nuit à Christchurch.

Du coup je reste trois nuits chez Glen.

 

IMG_20170210_081929.jpg

Glen

 

Ce soir restau avec Glen, je l'invite, c'est la moindre des choses. Restau thaïlandais, très bon, cuisine un peu relevée, j'aime bien.

 

  • Vendredi 10 février 

 

Un petit tour en ville ce matin à pied, il y a le marché. Des fruits, des légumes, des pâtisseries, et un producteur de fromages. Très petit marché.

 

J'achète des sushis que je rapporte pour midi. Glen et sa soeur sont parties à vélo à Levin, à 70 kms de là, elles restent le weekend là bas. Je suis donc seul cet après-midi et ce soir.

 

Cet après-midi emballage du vélo, je découpe un carton pour l'assembler avec l'autre. Découpage, assemblage, collage. Le résultat est bien.

Le vélo est démonté, et mis à l'intérieur. Je commence à avoir l'habitude.

Remplissage ensuite du sac que m'a donné Glen. Parfait tout rentre.

Rendez vous demain à 8:00, le "Shuttle" passe me prendre pour m'emmener à l'aéroport. C'est un genre de taxi, mais plus grand, c'est un service de transport très peu cher.

 

  • Samedi 11 février 

 

Départ à 8:00 de chez Glen, me Shuttle est à l'heure. Aéroport, enregistrement du sac et du vélo, 60 dollars pour le vélo.

Vol magnifique au dessus de l'île du Nord, puis du détroit de Cook, et enfin le long de la côte Est où je reconnais la route que j'ai empruntée l'an dernier, route déserte car fermée suite au tremblement de terre de novembre dernier.

 

Arrivée à Christchurch à 11:05. Récupération du vélo et du sac,  je mange un sandwich, et je m'installe pour lire en attendant l'heure d'enregistrer pour Lyon.

À l'enregistrement je demande des places pour mes jambes, et très gentiment le gars me  les donne. Super.

 

J'attends d'embarquer, passage sans encombre à la sécurité, j'ai gardé les pédales du vélo en cabine, car j'étais trop lourd en soute. Si on me les taxe (possible, je passe par Sydney et à chaque fois ils m'ont pris un truc)

c'est moins cher à remplacer que de payer la surtaxe de poids.

Je suis à 30,8 kg, alors qu'à Lyon en partant j'étais à 27,5. Bizarre.

 

Ça y est je suis dans l'avion, un A380 et je suis le premier à embarquer ! Incroyable. J'ai une place en or. Bien dégagée devant, le top, côté fenêtre ! À côté de moi un couple de Français.

 

  • Dimanche 12 février

 

Arrivée à Dubaï à 5:30 heure locale. J'ai 9 heures à patienter avant le décollage pour Lyon. Le vol Sydney Dubaï s'est bien passé, j'ai pu dormir, et j'ai regardé deux films. Le service à bord est top, j'étais dans le coin des hôtesses, c'est génial car elles sont aux petits soins, et on est servi en premier.

 

Tres long voyage de retour, mais je suis enfin rentré à Randens.

 

 

 

 

 

 

COMMENTAIRES

 

  • Christine (visiteur) · 11 février 2017

    Bon courage Adrien. On est triste pour toi. Tu retrouves les tiens bientôt, embrasse les bien fort . Bises.

    · Répondre
    • adrien  Christine · 11 février 2017

      Merci Christine. Suis au dessus de l'océan Indien, Wifi dans l'avion, incroyable. Le voyage est long... Grosses bises.

      · Répondre
       
     
  • Félix nous demande de tes nouvelles ce matin, il voulait savoir si tu etais dans l'avion. Bon courage pour cette très longue journée

    · Répondre
    • adrien  Nathalie · 11 février 2017

      Oui là je suis entre deux avions, à Sydney. Longue journée qui commence ! Fais la bise à Félix, trop mignon ce petit. Bisous.

      · Répondre
       
     
  • Salut Adrien. Dommage ce retour précipité mais tu as déjà fait un très beau périple. bon courage et je t’appellerai dans la semaine. Bon retour

    · Répondre
     
  • Dommage Adrien que ton périple doivent s'arrêter, tu semblais si heureux à vivre pleinement une telle aventure. Mais il est important que tu sois près de ta maman en ces douloureux instants.
    Nous pensons bien à toi. Je t'embrasse.

    · Répondre
    • adrien  Chantal · 11 février 2017

      Merci Chantal. Oui ça se termine brusquement mais j'ai quasiment fait toute l'île du Nord, et c'est indispensable que je sois là. À bientôt. Grosses bises.

      · Répondre
       
     
  • I just read the posts from the last several days and am very sorry to learn of your mother's ill health. We will hope that her recovery is a good one. And we hope your return trip is easy (i.e., without difficulties). Our best wishes to you, Ginny & Tom

    · Répondre
     
  • Lan (visiteur) · 9 février 2017

    Coucou Adrien 
    C'est un vrai plaisir de lire ton blog et suivre tes péripéties. Ça doit être dur de devoir repartir si tôt dans ces circonstances. J'espère que ta maman va aller mieux. Bon courage pour ton retour. Bises
    Lan

    · Répondre
    • Bonjour L'an. Oui c'est imprévu et un peu compliqué avec le vélo. Merci pour ton message, et à bientôt. Bises. Adrien

      · Répondre
       
     
  • bonjour Adrien,
    courage pour ces prochains jours d'attente, de voyage et d'inquiétude. On pense bien à toi.
    A bientôt

    · Répondre
    • adrien  marcos · 10 février 2017

      Merci pour les encouragements. J'espère que de votre côté les nouvelles seront bonnes. À bientôt. Adrien

      · Répondre
       
     
  • Cathy m'a prévenu suite à votre discussion tél d'hier. Je compatis, vieux camarade du bout du monde (pour qq jours encore). L'urgence prime même si j'espère sincèrement que la situation de ta maman s'améliorera... Dommage pour la fin du voyage, mais tu avais su en profiter un max et puis la NZ sera encore là l'année prochaine et... ça pourrait te fournir un bon prétexte pour y retourner ;-)
    Je t'embrasse mon ami. A bientôt par chez nous

    · Répondre
    • adrien  Bernie · 10 février 2017

      Merci Bernard pour ton message. C'est un peu dur de rentrer dans ces conditions. On se verra bientôt j'espère.

      · Répondre
       
     
  • Triste nouvelle. On prend contact à ton retour. Bon courage. Bises. Chantal et Dédé

    · Répondre
     
  • Coucou Adrien, j'ai enfin pu lire ou plutôt dévoré ton blog et je lid avec tristesse les dernières phrases. Je ou plutôt nous t'embrassons fort et te souhaitons un bon retour. Toute notre amitié. Rémi et Nath.

    · Répondre
     
  • Nous sommes bien désolés pour ta Maman et pour toi... Nous lui souhaitons un bon rétablissement.
    Bon courage et amicales pensées.
    Patrick

    · Répondre
     
  • Coucou Adrien! Ça fait plaisir de voir de belles photos de ton périple. On pense bien à toi. C'est bon, tu peux rentrer maintenant, on a le soleil au moins jusqu’à 16 h. Bises de nous 3

    · Répondre
       
    • salut l'ami,
      la photo dans le parc animalier, avec les grandes oreilles, c'est toi ? contre le vent c'est pas terrible !
      faudra quand même qu'avant ton retour tu ailles voir un match de rugby
      je ne te dis pas "à bientôt" pour ne pas te mettre le bourdon mais "à bientôt" quand même

      · Répondre
         
      • karine (visiteur) · 6 février 2017

        Hello Adrien ! ton périple me fait toujours autant rêver :-) profite profite profite ! Bises

        · Répondre
           
        • Elodie et Paul (visiteur) · 1 février 2017

          Salut Adrien ! Cest elodie et Paul ! Tout vas bien pour nous on est descendu dans lile du sud . Joli blog , on espère te revoir pour manger une bonne truite et boire une petite bière bis

          · Répondre
          • adrien  Elodie et Paul · 1 février 2017

            Ahhh ça me fait super plaisir votre message ! Oui si on pouvait se revoir ce serait chouette. Merci et bon voyage dans l'île du Sud. Je traverse le 12/02. On se tient au courant. Bises.

            · Répondre
             
          • adrien  adrien · 2 février 2017

            Euh non, c'est le 11-02 en fait.

            · Répondre
             
           
        • I like your beard! It makes you even more handsome. That IS you in the picture, isn't it? Or is it your new friend Fred?

          · Répondre
          • adrien  GinnyH · 31 janvier 2017

            Oh Ginny no it's not me ! It's Colin, a New Zealander cyclist I've met. But if you prefer me with a beard I can have one :-)

            · Répondre
             
          • GinnyH  adrien · 7 février 2017

            Peut-être? But you are handsome enough without a beard... ?

            · Répondre
             
           
        • Pour que tu apprécies encore plus ta situation sache que l'on est au ski à la Tania et que today il pleut. Quelle cata ! Samedi Randens...
          Plein de bises

          · Répondre
          • adrien  Maryse · 31 janvier 2017

            Ah ça oui c'est pas de chance !! Ça va peut-être s'arranger, mais ça veut dire que le redoux est là ?

            · Répondre
             
           
        • Salut Adrien. On t'écrit peu...mais on te lit beaucoup!. Profite un max, le compte à rebours a commencé...!

          · Répondre
             
          • Salut Adrien. On t'écrit peu mais on te lit beaucoup. Profite un max et évite les tsunamis... le compte à rebours a commencé!. Bonne continuation. Bises. Chantal & Dd

            · Répondre
            • adrien  Chantal · 31 janvier 2017

              Oui ça se tire tout doucement mais sûrement. Merci pour le message, ! Bisous et à bientôt.

              · Répondre
               
             
          • je ne sais pas si je vais continuer à te lire car ça me donne le blues ! (really..) Je me demande, mais je n'arrête pas de me demander ce que je fous à Randens !!! J'espère que tu n'as pas attrapé le même virus que moi... je parle du virus Horizons Lointains - virus HL (l'autre je commence à le traiter demain !). Bon je me fais un peu de souci pour toi, peur que tu sois "fallen in Love" with Anna... je sais qu'elle est très très attirante, mais STP ne faillis pas !! Belle journée de ski avec Giz, Perrine et Octave... c'était super ! belle soirée margarita too... Gros bisous Couz !

            · Répondre
            • adrien  Bernadette DEGLISE FAVRE · 29 janvier 2017

              Ce virus HL je l'ai chopé l'an dernier, il paraît qu'on n'en guéri pas ;-).
              Bon courage alors à partir d'aujourd'hui ! Gros bisous.

              · Répondre
               
             
          • ouaf , la belle Anna !! elle peut te déposer vent dans le nez !!
            Bonne route

            · Répondre
               
            • Je ne vois pas mon message initial , du coup et au risque de me répéter , contre les sandfies , achète un oignon que tu coupes en deux , frictionne la peau (sauf les muqueuses !) et çà devrait le faire au risque d'éloigner également les petites jeunes , ce qui ne devrait pas déplaire à ta chère et tendre !
              A bon entendeur , ça fonctionne sur les cousins Norvégiens et sur le moustique tigre d'Aiton !!

              · Répondre
              • adrien  chinal · 21 janvier 2017

                Ah ça oui tu as rattrapé ton retard. Et merci pour tes conseils pertinents :-)
                Côté vent dans l'île du sud, route goudronnée, vélo chargé, frein avant bloqué, ça reculait tout seul. Alors ta brise norvégienne ne m'impressionne pas.
                Et pour les sirènes ici c'est spécial, ça sonne à tout bout de champ comme chez nous avant. Et la nuit quand ça dure 10mn sans s'arrêter ça fout un peu la trouille quand tu es au bord de la mer.

                · Répondre
                 
              • adrien  chinal · 21 janvier 2017

                Ah ça oui tu as rattrapé ton retard. Et merci pour tes conseils pertinents :-)
                Côté vent dans l'île du sud, route goudronnée, vélo chargé, frein avant bloqué, ça reculait tout seul. Alors ta brise norvégienne ne m'impressionne pas.
                Et pour les sirènes ici c'est spécial, ça sonne à tout bout de champ comme chez nous avant. Et la nuit quand ça dure 10mn sans s'arrêter ça fout un peu la trouille quand tu es au bord de la mer.

                · Répondre
                 
               
            • Pense à faire quelques cols qu'on t'intronise au sein du club des cent cols à ton retour , on y boit aussi des bonnes bières et notamment Sainte Pietra de haute Corse !!
              Vivement le mois de Mai que l'on aille "jardiner" du côté de Savonne en VTT ...
              -2 degrés à Aiguebelle , pas moyen de gratter la cour et + 8 à St Michel , inversion thermique !!

              · Répondre
                 
              • Ben maintenant que je me suis inscrit sur le bon blog (et pas celui de l'année passée ! )
                j'ai pas fini de te les briser !
                A propos de vent , à la sortie d'un tunnel dans un coin de fjord Norvégien en 92 , non seulement impossible d'avancer , mais pied à terre et reculade avec les cales chaussures ...
                Tu dis mieux ?

                · Répondre
                   
                • Bon j'ai refais mon retard
                  C'est quoi ces fumerolles , du souffre ?
                  Pour le matelas dé gonflable t'as pas une grosse rustine de camion ?
                  Fais attention à l'appel des sirènes , le danger peut venir des géraldines ...
                  1 coup pour malaise , 2 coups pour accident et 3 coups pour incendie comme avant 1999 chez nous !!
                  Bichon

                  · Répondre
                   
                • You have met so many interesting people on this trip - Camille being the latest of them. How nice to meet a fellow Frenchman (French woman) so far from home! It is really fun to read about your encounters with Germans. Americans and many others on your journey!

                  · Répondre
                  • adrien  GinnyH · 23 janvier 2017

                    How happy I'm to read you Ginny ! Yes, I meet a lot of french young people who are visiting or working in New Zealand with working holidays visas. German are also present a lot, and Deutch too.
                    I'm in Gisborne today, just near the sea on the East Cost of New Zealand, warm and dry.

                    · Répondre
                     
                   
                • Enfin j'ai un peu de temps pour reprendre la lecture de ton blog, après 6 jours de "jetlag".... je t'avertis : le retour au pays n'est pas facile !!!! je me perds un peu dans toutes tes rencontres : Marion, les Allemandes, la Japonaise, toutes plus jolies les unes que les autres et "très très gentilles" (??!!)....je ne te connaissais pas comme ça (hum, hum, cf Bloomington IN) ! Je vois que la patronne du pub a encore participé à la dilatation de ton égo !!!! Sois prudent concernant l'ouragan... Trop contente demain soir je vais chez toi pour voir Perrine ! gros bisous mon cousin adoré !

                  · Répondre
                  • adrien  Bernadette DEGLISE FAVRE · 20 janvier 2017

                    Ça je sais que revenir est dur ! Mais je ne vais tout de même pas me plaindre !
                    L'essentiel c'est que moi je m'y retrouve dans toutes ces filles :-)
                    Passez un bon moment ensemble ! Mais de ça je ne m'inquiète pas. À bientôt et plein de bisous !

                    · Répondre
                     
                   
                • On s'y croirait ...continue, c'est super!

                  · Répondre
                   
                • Christine (visiteur) · 17 janvier 2017

                  Coucou Adrien... je ne sais pas pq je ne reçois plus les notifications du blog depuis que tu es passé sur le 2e partie.... faudra que je m'en occupe. As tu vu le record établi par le cycliste Robert Marchand a 105ans ? Tu vois tu as encore de longues annees de vélo devant toi ?. Vendredi, repas avec des anciens du bureau. Dur une tablée de 10, 2 actifs seulement ! Et crois moi nous étions les plus pâlots de la troupe... eux, ils étaient resplendissants. Ils te passent le bonjour d'ailleurs (je pense que tu dois deviner plus ou moins de qui je parle)... roule Forest, roule.. et continue de nous faire rêver. Bises.

                  · Répondre
                  • adrien  Christine · 17 janvier 2017

                    Et à propos de Robert Marchand, oui j'ai su. C'est un extraterrestre, je ne vois que cette explication !

                    · Répondre
                     
                  • adrien  Christine · 17 janvier 2017

                    Coucou Christine ! Les notifications, c'est possible que tu aies reçu zu moins dix mails de notif, et si tu ne les ouvres pas, le système considère que tu ne les lis pas, et arrête d'en envoyer. C'est peut-être ça, vérifie.
                    Oui je me doute bien à qui tu fais allusion ! Et 10 inactifs pour deux qui bossent ça fait peur :-). Mais comme tu le dis, ils sont resplendissants !
                    Tu m'as souvent demandé si j'aimais l'île du Nord, et bien OUI ! Elle est magnifique et j'adore. 
                    Je roule, je roule ;-). Bisous.

                    · Répondre
                     
                   
                • salut Adrien. les nouvelles vont vites. Eh oui il neige à Lyon et toi tu es au soleil. Et toujours pleins de rencontres formidables. Continue bien

                  · Répondre
                  • adrien  Martial · 16 janvier 2017

                    La neige ne me manque pas du tout ! Je crois que je vais rester ici jusqu'au printemps :-). Ah les rencontres...Oui belles, parfois émouvantes, toujours riches. Bon courage dans le froid !

                    · Répondre
                     
                   
                • Ici le soleil est là, sur le manteau blanc, c'est joli :) Madi est malade et tousse beaucoup, il n'a rien dormi de la nuit ! je suis hs !!! Tes photos donnent envie de tout plaquer :) Profite bien ! Bisousss

                  · Répondre
                   
                • Hello Adrien
                  Je ne sais par quel hasard j'avais perdu le lien de ton blog. Heureusement ma chère sœur me l'a redonné 
                  Je suis très heureuse de lire que rien ne t'abat et que tel un bon savoyard sain de corps et d'esprit tu avances ! Les paysages sont superbes. Je trouve que tu écris très bien. Peut être une activité pour ta post retraite ?
                  Plein de bises encore ensoleillées pour nous

                  · Répondre
                  • adrien  Maryse · 14 janvier 2017

                    Et oui j'essaie d'avancer un peu chaque jour, et j'avance même pas mal car j'ai pris un peu d'avance.
                    J'écris bien ? Pourtant je ne fais pas vraiment d'efforts, c'est toujours du vite fait.
                    La bise à tous !

                    · Répondre
                     
                   
                • Adrien, je vois que tu musardes un peu au hasard de tes belles rencontres (surtout des filles à ce que je lis...) mais sache que je compte sur toi le vendredi 7 avril pour lever ton verre au départ en pré-retraite d'un ancien collègue de travail qui a envie de t'imiter ! Profite bien et félicitation pour tes commentaires et tes photos.

                  · Répondre
                  • adrien  JEANMI74 · 14 janvier 2017

                    Mon cher Jeanmi, c'est bien noté tu peux compter sur moi ! 
                    Les filles c'est mon vélo qui les attirent hi hi ;-).
                    J'espère bien que tu vas profiter un maximum de ton temps libre, il faut faire les choses dont on a envie tout de suite, parce que tout de même, ne nous voilons pas la face, le temps travaille contre nous à notre âge !

                    · Répondre
                     
                   
                • salut Adrien, enfin la neige tombe! il neige même en ville.
                  Avec le froid annoncé la semaine prochaine on devrait pouvoir en profiter un peu. 
                  Profite du soleil

                  · Répondre
                  • adrien  marcos · 14 janvier 2017

                    Oui la neige je sais que tu m'attendais ! Gisèle m'a envoyé une photo de Randens, y en a pas mal aussi. Alors profite également !

                    · Répondre
                     
                   
                • Je vois que l'aventure continue dans de bonnes conditions et tu sembles bien programmé pour ce genre d'exercice . Alors continue sur cette belle lancée. Nous profitons pleinement des images,de tes écrits et aussi de tes rencontres. Bonne année,bonne continuation sans pluie et le vent dans le dos .

                  · Répondre
                  • adrien  Vincent · 14 janvier 2017

                    J'ai effectivement pas mal de chance, ça se passe super bien. Aucun PB pour le moment pour moi, ni mécanique d'ailleurs. À bientôt !

                    · Répondre
                     
                   
                • coucou Cousin, c'est vraiment magnifique ! j'espère que ton matelas va tenir le coup car les nuits deviendraient moins douces directement sur le sol (oui je sais c'est une Lapalissade !).
                  Je saute dans l'avion demain soir (enfin ce soir pour toi et après-demain pour les Français... ouh la la) et je ne suis pas particulièrement enchantée d'abandonner Shanti et le lac. Mais bon je vais revoir Gisèle, puis Perrine et Octave... et bien sûr mon cousin Adrien !!!! Bonne route et de gros bisous à - 12°

                  · Répondre
                  • adrien  Bernadette DEGLISE FAVRE · 14 janvier 2017

                    Le matelas je ne le gonfle quasiment pas, et pour l'instant ça tient. J'ai perdu en confort mais ça reste acceptable.
                    Plein de bises !

                    · Répondre
                     
                   
                • Dédé (visiteur) · 9 janvier 2017

                  Le vent et la pluie, pour nous c'est pas grave...ça ne se voit pas sur tes belles photos. Pour toi, pas grave non plus...ça fera des bons souvenirs pour plus tard!. Bonne continuation avec les paysages, les bonnes choses qui se mangent et se boivent...et les rencontres bien sûr!. Dédé

                  · Répondre
                   
                • Salut Grand Frère !
                  Tu ne ne nous avait pas dit que tu partais au....paradis sur terre.....Tes photos de paysages sont magnifiques ! Profites en bien Adrien.

                  Seul bémol semble t-i,l c'est cette pluie, qui reste une constance, comme l'année dernière: peut être aurait-il été possible, d'équiper ton bolide à deux roues, d'une armature métallique avec la forme d'un parapluie......rétractable (comme la poussette du "bb allemand", que tu as croisé). 

                  Tu devrais y réfléchir pour tes futurs voyages au bout du monde.... 

                  Tu veux un scoop ? C'est certainement encore un coup du .."réchauffement climatique" !...Mais bon.., il a bon dos celui-là, alors, on peut lui imputer, tout ce qui n'est pas conforme à ce que l'on souhaite (la pluie quand on veut du soleil - la neige quand on veut un temps clément - le soleil quand on veut de la pluie etc etc). L'homme déborde d'imagination pour justifier son impuissance à réguler la nature....

                  Fais quand même attention que la rouille n'attaque pas ton vélo avec toute cette pluie....ce serait dangereux pour ta sécurité.

                  Enfin c'est décidé, l'année prochaine nous partons en Nouvelle Zélande, car c'est superbe, mais nous partirons pendant la saison sèche..

                  Allez bonne continuation
                  Superbe ton voyage
                  Gros bisous
                  Jean luc et Danièle 

                  · Répondre
                  • adrien  jean luc · 6 janvier 2017

                    Merci pour toutes tes considérations pertinentes et bienvenues ! Rassures toi, mon vélo est en aluminium et ne rouille donc pas. Par ailleurs il n'y a pas de saison sèche en NZ, C'est un climat océanique comme la Bretagne, et non tropical.
                    Oui les paysages sont superbes, mais il faut avoir la chance pour le temps. Il ay a effectivement quelques gouttes, mais hormis les deux jours où j'étais à Otorohanga, ça va quand même pas mal. Le vent est plus embêtant.
                    À la prochaine.

                    · Répondre
                     
                   
                • J'ai l'impression que te souhaiter une bonne année devient inutile... Alors, on va se la souhaiter à nous, la bonne année, nous tous les blogueurs qui bavons devant les aventures de Tindrien Reporter ;-))
                  BONNE ANNEE LES AMIS !

                  · Répondre
                  • adrien  Bernie · 5 janvier 2017

                    Tu tombes bien toi ! Faut absolument que tu repasses un coup de fil à Eole. J'ai beau lui dire, couché, sinon j'appelle Bernie, rien à faire. Il m'a même murmuré en sifflant à mes oreilles, "rien à foutre de Bernie !" Je me devais de te le dire ;-)

                    · Répondre
                     
                   
                • Salut Adrien !
                  Tu auras peut être 4000 kms dans les pattes mais moi j'ai commandé un vélo électrique avec une autonomie de 399 kms..Alors sois en forme pour me battre.
                  Bisous et bonne continuation
                  Jean luc et Danièle

                  · Répondre
                     
                  • Hello Adrien,
                    Je te souhaite une très bonne année. Une Trés BONE SANTE :-) et mes encouragements pour la suite de ton périple. A +

                    · Répondre
                    • adrien  JLuc · 5 janvier 2017

                      Merci Jean-Luc. Tous mes vœux pour toi également, et à ta famille. Que la santé dure !

                      · Répondre
                       
                     
                  • Salut à toi et bonne année bien sûr ! Samedi on pensera à toi lors de la soirée des rois, (inscriptions 2017, goulash et gratin dauphinois). On a un programme de balades au point, pas aussi ambitieux que le tien, mais tu verras ça si des fois tu as envie de rouler avec d'autres cyclos, pour voir ... à bientôt, continue ton voyage, ça nous fait aussi du bien

                    · Répondre
                    • adrien  Jean-Louis · 3 janvier 2017

                      Bonne année à tous !! Quand je vais rentrer j'aurai 4000 bornes dans les pattes, pas de pb pour rouler avec vous ! À bientôt.

                      · Répondre
                       
                     
                  • que la force soit avec toi en 2017!
                    Bises du Vercors

                    · Répondre
                    • adrien  marcos · 2 janvier 2017

                      Merci l'ami ! Belle année à vous, et surtout une grosse pensée pour Éléa. La bise à tous !

                      · Répondre
                       
                     
                  • Finir l'année 2016 en NZ restera à jamais gravé dans ta mémoire. 
                    Je te souhaite que 2017 soit douce et heureuse, avec d'agréables surprises, à l'image de ce que tu vis en ce moment.
                    Grosses bises.
                    Chantal 

                    · Répondre
                    • adrien  Chantal · 1 janvier 2017

                      Ah ça oui je m'en souviendrai ! Très bonne année à tous également et que la santé soit avec vous. Bises à tous.

                      · Répondre
                       
                     
                  • Meilleurs vœux Adrien !!! Que la nouvelle annee soit pleine de découvertes ! Profite bien ! ???

                    · Répondre
                    • adrien  fleur · 1 janvier 2017

                      Merci Fleur ! Très bonne année à toi et toute la famille. Je profite ! Grosses bises.

                      · Répondre
                       
                     
                  • jeanluc (visiteur) · 1 janvier 2017

                    Hello Adrien !
                    Tes pneus n'ont donc pas explosés dans la soute de l'avion, et c'est tant mieux !
                    Mais le principal c'est que tes mollets restent gonflés à l'hélium, pour te permettre de mieux planer sur les routes de Nouvelle Zélande (ici en France nous parlons plutôt de " l'Ancien Hollande"), au volant de ton bolide à deux roues, pour découvrir ce pays qui nous semble si merveilleux, à travers tes photos et tes commentaires.
                    Voilà une nouvelle année qui a débuté plus tôt pour toi, et même si tu t'es échappé pour prendre une avance certaine en 2017, en passant le cap avant nous ici, en Europe, nul doute que nous nous retrouverons sur la même ligne tôt ou tard (sauf si tu décides de rester en N.Z. bien entendu).
                    A bientôt Adrien et cravache dur pour conserver ton avance temps car...nous allons tout faire pour rattraper notre retard...
                    Bisous
                    Jean Luc, Danièle, Fanny et Ambroisine 

                    · Répondre
                    • adrien  jeanluc · 1 janvier 2017

                      Ah ah j'aime bien ton humour. Je ne sais pas si je vais cravacher aujourd'hui mais dehors il pleut... Saleté de temps !

                      · Répondre
                       
                     
                  • De tout cœur une bonne année à toute la famille !! Mes meilleurs vœux t accompagne!! bisous!!!

                    · Répondre
                    • adrien  Sandrine C · 1 janvier 2017

                      Sandrine ton message à cette heure ci me fait plus que plaisir ! Très bonne année à toi et toute ta famille aussi. Et à bientôt ! Je t'embrasse bien fort.

                      · Répondre
                       
                     
                  • Coucou Adrien! désolée je n'ai pas pu écrire avant je n'arrivai plus à me connecter à mon compte... Donc je te souhaite (avec du retard) un Joyeux Noel et du coup une tres Bonne Année 2017 (pour nous il n'ait pas encore l'heure!!!) je te souhaite plein de belles rencontres et encore mille et une aventures!!! bisous et a bientôt!

                    · Répondre
                    • Ahhh je me disais, elle m'a abandonnée ;-)
                      Très bonne année à toi et à Yann, et à la prochaine ! Bisoussss

                      · Répondre
                       
                     
                  • Salut Adrien,
                    Après Thomas Coville et son fabuleux record du tour du monde à la voile, seras-tu le futur recordman du tour de NZ en vélo ? je n'en sais rien mais ce qui est sur c'est que tu seras le champion des beaux paysages et des belles rencontres !
                    Avec un peu de retard pour toi et un peu d'avance pour moi, je te souhaite tous mes voeux de bonheur et de santé pour 2017 ! 
                    Bonne continuation pour ton voyage et au plaisir de te revoir afin de monter avec toi quelques cols de nos contrées savoyardes.

                    · Répondre
                    • adrien  JEANMI74 · 31 décembre 2016

                      La comparaison avec Tomas Coville est bien osée ! Vu l'allure à laquelle j'avance je me verrais plutôt lanterne rouge.
                      Finis bien l'année, et belle année 2017 !

                      · Répondre
                       
                     
                  • Merci pour tous vos vœux ! Et oui là il est 6:40 du matin, le 01 janvier 2017...Et je prends mon petit déjeuner. Je vais partir tôt, y aura personne sur la route.

                    · Répondre
                       
                    • Merci pour ces belles images de si loin !
                      Nous te souhaitons une bonne continuation de ton voyage et te souhaitons une très belle année 2017 qui a déjà commencé pour toi !
                      Bises et amicalement à toi
                      Françoise et Patrick

                      · Répondre
                       
                    • Excellente année 2017 pour toi et tous ceux qui te sont chers.
                      Ca, c'est fait.
                      Pour le reste, profite de tes semaines à venir et continue de nous envoyer plein de belles photos.

                      · Répondre
                      • adrien  Pierre BoJo · 2 janvier 2017

                        Je profite l'ami, je profite ! Ça passe vite... Bonne nouvelle année ! Et à bientôt.

                        · Répondre
                         
                       
                    • Je te souhaite une bonne année 2017 avec un peu d avance ici en France ? poursuis bien ton périple et continue de nous faire rêver ! Bises de toute la tribu.

                      · Répondre
                       
                    • Déjà 2017 en Nouvelle Zélande ! J'ai bien apprécié , avec les yeux, ton repas de réveillon ! Ce doit être bien agréable de réveillonner sur la terrasse du restaurant avec 25°. ici le temps est très beau mais assez froid , donc ce soir réveillon au coin du feu !
                      Avec Alain , nous te souhaitons une bonne et heureuse année 2017 et encore beaucoup de découvertes et de rencontres pour la suite de ton périple.
                      Grosses bises.

                      · Répondre
                      • adrien  maryse Burtin · 2 janvier 2017

                        Oui super agréable le réveillon en tee-shirt ! Très bonne année à vous tous, et à bientôt.

                        · Répondre
                         
                       
                    • tu as bien raison d'en profiter. Et en plus pendant que tu dégustes, ton vélo se repose. Mais gare à la reprise et évite les abus.
                      et bonne année 2017 à l'autre bout du monde

                      · Répondre
                      • adrien  Martial · 2 janvier 2017

                        Ça va, j'ai bien roulé le lendemain, faut dire que ce n'était pas très accidenté. Très bonne année à toi aussi !

                        · Répondre
                         
                       
                    • Salut Adrien,

                      je te souhaite une très belle année 2017. D'autres voyages, d'autres rencontres, d'autres paysages, 
                      Je ne me fais pas de soucis pour toi, tu sais profiter de chaque instant. Alors continue à pédaler."Pédale, Adrien, pédale" sans jeu de mot biensur .
                      de gros bisous à toi pour cette dernière heure néo-zélandaise de 2016

                      · Répondre
                      • adrien  brigitte · 2 janvier 2017

                        Plein de belles choses pour toi aussi Brigitte en 2017 ! Certaines sont déjà prévues ;-), et d'autres sont à venir. Gros bisous !

                        · Répondre
                         
                       
                    • Bonjour Fréro, 
                      Je constate que tu ne te laisses pas abattre à table. 
                      Fais attention car tu ne vas plus avancer sur ton vélo si tu manges comme un goret.
                      Ici il fait un temps un peu frais (- 2 ° à - 4 en moyenne le matin) ce n'est pas l'hiver véritablement car la journée il fait très beau : pas de neige et ça c'est catastrophique pour la montagne, mais ce n'est pas la première fois.
                      On est dans un cycle de réchauffement, comme la terre a déjà connu bien souvent dans sa longue histoire, et qui précède un autre cycle de refroidissement glaciaire, celui là. Mais on ne sera plus là pour le voir...... 
                      BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2017 Adrien, avec beaucoup de Joie, Bonheur, Santé, de vélo et de découverte du monde.
                      (et ne commence pas à prier devant la statuette que tu as mis sur ton blog)
                      Bisous Jean Luc, Danièle, Fanny et Ambroisine

                      · Répondre
                      • adrien  jean luc · 2 janvier 2017

                        Bonne année à toute la famille ! Oui ça se réchauffe effectivement mais ici en NZ, on ne le ressent pas vraiment, les températures restent fraiches même l'été. Ce qui n'est plus mal pour faire du vélo.

                        · Répondre
                         
                      • adrien  jean luc · 2 janvier 2017

                        Bonne année à toute la famille ! Oui ça se réchauffe effectivement mais ici en NZ, on ne le ressent pas vraiment, les températures restent fraiches même l'été. Ce qui n'est plus mal pour faire du vélo.

                        · Répondre
                         
                       
                    • Salut Adrien,
                      sympa, la photo avec Perrine! Moi aussi, il me semble que c'est la première notification que je reçois. Il n'empêche que je ne t'ai pas écrit beaucoup jusqu'à présent! Si, quand même, un ou deux emails que tu n'as pas dû recevoir. Dont un où je te demandais avant Noël ta fameuse recette de Margarita. Tant pis, on n'a pas eu soif pour autant.
                      La fin de 2016 approche, et même plus vite pour toi ( 12h?). Je te souhaite d'avance une année 2017 encore bien chargée en émotions!
                      Et bon vent à toi,
                      Jacques

                      · Répondre
                      • adrien  Jacques · 30 décembre 2016

                        Salut l'ami ! Tu me surprends car j'ai répondu à tes deux mails. Vérifie bien, et regarde dans les indésirables, sait on jamais, des fois que la NZ soit en liste noire...comme les Blacks ;-)
                        Oui 12:00 d'avance sur vous. 
                        Les notifications ça a l'air d'être assez aléatoire. Bon c'est du blog pas cher ;-)
                        Bon 31 à toute la famille !

                        · Répondre
                         
                       
                    • Salut Adrien. Un coucou de Lyon ou il fait bien froid. Je reçois enfin les notifica-t-on de ton voyage. J'ai commencé à lire depuis le début. C'est passionnant et ça donne envie. Je te souhaite une bonne fin d'année et bonne continuation de ton beau voyage

                      · Répondre
                      • adrien  Martial · 30 décembre 2016

                        Merci Martial. Oui ça fait envie je suppose, la NZ a des paysages extraordinaires. Bon faut rajouter un peu de vent, un peu de pluie, beaucoup de sandflies. Les gens sont adorables. Bonne fin d'année à toi aussi !

                        · Répondre
                         
                       
                    • Quelle belle fin d'année ! Un rêve qui s'accomplit dans un si beau décor ...
                      Ta route continue, qu'elle soit riche en rencontres et remplie de savoureux moments !
                      Que du bon pour 2017 !
                      Je t'embrasse bien fort.

                      · Répondre
                      • adrien  Chantal · 30 décembre 2016

                        Bon 31 à vous ! Et belle année 2017 aussi. La mienne commencera demain très tôt sur le vélo ! Plein de bises.

                        · Répondre
                         
                       
                    • il est jaloux ce Michel!.......

                      · Répondre
                       
                    • elles ont toutes envie de te sauter au cou, pas uniquement la japonaise de Nice !
                      sacré veinard (ou sacré vantard, je ne sais pas)
                      je blague
                      et à l'année prochaine

                      · Répondre
                       
                    • Coucou!
                      C'est magnifique,profite,profite, le temps si vite! Je te souhaite une bonne fin d'année. 
                      Mes pensées t'accompagnent.

                      · Répondre
                      • adrien  Sandrine C · 30 décembre 2016

                        Merci Sandrine, ton message me fait vraiment plaisir ! Bon 31 à toute la famille, et à bientôt ! Je t'embrasse bien fort.

                        · Répondre
                         
                       
                    • Salut grand Fréro !
                      Superbes photos et superbe pays. On te souhaite une très belle fin d'année et on te souhaite une très belle année 2017.
                      Fais attention à toi dans ces plaines désertiques...Un kangourou peut surgir de derrière les fagots...
                      Bisous
                      Jean Luc Danièle Fanny et Ambroisine

                      · Répondre
                      • adrien  jean luc · 30 décembre 2016

                        Bonne année à tous ! T'inquiète pas, il n'y a pas de kangourous en NZ, seulement en Australie. Bises à tous.

                        · Répondre
                         
                       
                    • coucou Adrien,
                      je te souhaite une tres belle fin d'année 2016 et une excellente année 2017.
                      profite de tout, des paysages, des rencontres, du soleil, de la bière.....bises

                      · Répondre
                      • adrien  brigitte · 30 décembre 2016

                        Très bonne année à toi Brigitte aussi. On va avoir l'occasion de se revoir ;-)
                        Je profite ! Chaque instant.
                        Je t'embrasse.

                        · Répondre
                         
                       
                    • ah ah je réponds aujourd'hui mardi 27 décembre à ton message du mercredi 28... disons que je réponds à ton message de demain !! donc te voilà reparti direction Sud (dans l'île du Nord j'ai bien compris). C'était très sympa de discuter avec vous le jour de Noel (enfin chez vous c'était déjà de l'histoire ancienne) et de rigoler avec vous les jeunes !!!! (Perrine et toi... qui sur la photo paraissait 22 ans !). Tu vas pas nous faire pleurer... tu revois Perrine dans 2 mois. Il faudra que j'attende minimum juin pour revoir Jivan.... Gros bisous Cousin !

                      · Répondre
                      • adrien  Bernadette DEGLISE FAVRE · 28 décembre 2016

                        C'était quand même bien triste de quitter Perrine. 
                        Et oui je t'écris du futur, toi tu traines dans le passé hi hi.
                        Je t'embrasse bien fort !

                        · Répondre
                         
                       
                    • Un ptit coucou de Lyon ! J'espere que t'as passé un bon Noel, y'en a qui ont de la chance quand meme :p 
                      J'ai vu tes photos, ca donne trop envie de partir ! *.* 
                      Bon gros bisous de la famille et bonne continuation

                      · Répondre
                      • Ahh super sympa ton message Mélanie ! Oui tu peux avoir envie à juste titre, c'est beau. Mais l'eau n'est pas si chaude que ca, ceci étant on sort juste du printemps ici. L'été arrive :-).
                        Gros bisous et bonjour à tous !

                        · Répondre
                         
                       
                    • veronique et william (visiteur) · 25 décembre 2016

                      Coucou Adrien, je te souhaite un très bon Noêl avec ta fille !!! et de poursuivre cette belle aventure sous le soleil , de profitez des beaux paysages et de ces rencontres magiques , tu sembles d ailleurs être radieux! grosses bises

                      · Répondre
                      • adrien  veronique et william · 25 décembre 2016

                        Merci Véro ! Pour toi aussi, très bonnes fêtes, et à toute la famille.
                        Oui radieux est bien le mot. Aucun souci :-). Et je suis avec Perrine. Grosses bises et à bientôt.

                        · Répondre

                     



                    12/03/2018
                    0 Poster un commentaire

                    Inscrivez-vous au blog

                    Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

                    Rejoignez les 88 autres membres